Peut-on avoir une maison intelligente sans être connectée?

Publié le 24/05/2018 à 10:24

Peut-on avoir une maison intelligente sans être connectée?

Publié le 24/05/2018 à 10:24

Au-delà de la question de l’utilisation des données personnelles, la plupart des appareils et accessoires conçus pour rendre la maison plus «intelligente» sont désormais vendus avec, à la clé, une compatibilité assurée avec les plateformes numériques d’Amazon, Google et Apple.


Si Apple a clamé plus d’une fois ces derniers temps qu’elle faisait tout pour protéger les données de ses clients, préférant vendre des produits et services au fort prix plutôt que de revendre ces données afin d’en réduire le prix de détail, on ne peut pas en dire autant des autres géants de la Silicon Valley et des environs (Seattle n’étant pas si loin, dans le fond…).


Bref, on peut souhaiter agrémenter sa résidence de quelques accessoires à haute valeur technologique sans nécessairement avoir à les relier à un ou l’autre de ces réseaux. C’est possible. Voici quelques exemples d’appareils qui n’ont besoin ni d’Alexa, ni de Siri pour améliorer la qualité de vie chez soi.


Molekule


Ce gros ventilateur a toutes les apparences d’un de ces vieux cendriers sur pied qu’on trouvait un peu partout il y a un quart de siècle, mais son effet sur l’air environnant est aux antipodes de ceux-là. Ça lui aura pris 20 ans à voir le jour, mais le filtre à air pour la maison Molekule promet d’éradique les pathogènes, le pollen, et toute autre particule nuisible dans l’air de la plupart des pièces d’une maison mieux que tout autre appareil du genre sur le marché.


Son fabricant explique qu’en plus de capter les saletés dans l’air, le Molekule les détruit. Et il le fait très efficacement : sa technologie peut mettre la main au collet de particules 1000 fois plus fines que celles qui doivent être interceptées pour recevoir la certification HEPA que possèdent la plupart des échangeurs d’air résidentiels.


Bref, c’est du propre. Et apparemment, ça intéresse les consommateurs canadiens, qui sont sept fois plus nombreux à en avoir précommandé un que leurs homologues américains.


Une fois installé et jumelé à son application mobile, le Molekule a besoin de quelques minutes pour se paramétrer. En mode automatique, le ventilateur est somme toute plutôt bruyant, mais un mode silencieux est offert. L’appareil aide à réduire le niveau de poussière dans une pièce typique de moins de 400 pieds carrés (le fabricant va jusqu’à dire que ça aide à réduire les épisodes d’allergies, mais ça, on n’a pas pu en témoigner).


En tout cas, à 1000$, plus 190$ par an pour les filtres, il n’est pas donné, alors il a intérêt à livrer la marchandise à long terme…








À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno

Sur le même sujet

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour le 18/09/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

Nouveau record pour le nombre d'habitations vendues à Montréal

Les ventes se sont chiffrées à 3224 le mois dernier, alors qu’elles avaient été 2972 un an plus tôt.