Vous saurez tout tout tout sur l'économie circulaire

Publié le 04/12/2018 à 13:18

Vous saurez tout tout tout sur l'économie circulaire

Publié le 04/12/2018 à 13:18

Kyle Wiens, cofondateur de la communauté iFixit, incarne l'esprit de l'économie circulaire. (Crédit: Youtube, DIF Festival)

Réparer, rafraîchir, améliorer, réutiliser, remanufacturer, recycler, surcycler…


Aujourd’hui, on parle d’économie circulaire.



Demain (5 décembre), le Québec tient ses premières Assises de l’économie circulaire, au Palais des congrès de Montréal. Une initiative de Recyc-Québec.


On y propose deux parcours. Le premier vise les organisations : écoconception, circuits courts, économie de fonctionnalité, etc. Le second s’adresse aux territoires et aux filières: chaînes de valeur, symbioses, circulation des ressources, etc.


Je profite donc de ces Assises pour vous proposer un condensé à la fois pratique et ludique (j’ai inclus de nombreux vidéos en guise de récréations) du concept d’économie circulaire et de ses déclinaisons en entreprise.


Le contenu de ce billet est tiré du DIF Festival (Disruptive Innovation Festival), une conférence virtuelle qui s’est tenue du 6 au 23 novembre dernier. DIF est organisé par la Ellen MacArthur Foundation, une référence internationale en économie circulaire. Fondée en 2009, cette fondation est basée à Londres, toutefois son site est entièrement traduit en français. Le contenu des sessions est disponible en ligne jusqu’au 20 janvier 2019.


« Et si on pouvait tout redessiner? » Tel est le point de départ du DIF.


Introduction à l’économie circulaire


Je vous propose trois vidéos.


1-D’abord, «The Circular Economy in 30 minutes”.



2-Ensuite, “4.5 Misconceptions about the circular economy” (8 minutes). Un exemple: l’économie circulaire, c’est le recyclage sur les stéroïdes ».



La circularité implique bien plus que le recyclage. Elle suppose, entre autres, une nouvelle posture de design, soit :


-Dessiner un produit afin qu’il soit facile à produire, ceci suppose réduire le nombre de composantes;


-Dessiner un produit pour qu’il soit relativement standard et compatible afin de le rendre facile à réparer, bonifier, remanufacturer, désassembler et réassembler;


-Dessiner un produit afin qu’il soit adaptable à différents usages.


3-Enfin, le cas Ikea, « Circular IKEA – Value, not waste » (2 minutes)



Mesurer l’économie circulaire


Les indicateurs de circularité se glissent dans les appels d’offres. Quelles questions les acheteurs se posent-ils pour distinguer un fournisseur d’un autre en matière de circularité au moment de l’attribution des contrats? C’est l’objet de la vidéo «Circular economy : why we should measure it?” (12 minutes).



Des applications par secteur


Circular Computing : le secteur électronique


Circular Computing a récupéré 15 000 ordinateurs Apple d’écoles aux États-Unis. Ceux-ci étaient destinés au rebut ou au recyclage. Ils avaient neuf ans. L’entreprise les a remanufacturés, puis revendus en Grande-Bretagne, assortis d’une garantie de trois ans. Le fondateur de Circular Computing affirme qu’on peut ajouter jusqu’à 12 ans à la vie d’un ordinateur en le remanufacturant, si celui-ci a été bien conçu au départ. Il importe de différencier le produit de seconde main du produit remanufacturé. Steve Haskew, directeur de la stratégie chez Circular Computing, précise toutefois qu’il faut toujours tenir compte de l’expérience de l’utilisateur. Quel est son véritable besoin? Requiert-il des fonctionnalités que la remanufacturation ne peut lui offrir? Ou, à l’opposé, a-t-il vraiment besoin des fonctionnalités d’un appareil neuf? Peut-on changer le comportement du consommateur, à travers le marketing et l’information, afin qu’il fasse la différence entre la technologie dont il a besoin et celle qui est disponible.


C’est l’objet de la vidéo : Remanufactured Electronics : Debunking the Myths (31 minutes)



Le secteur de l’hôtellerie


La CMH Hospitality School, à Paris, a organisé un hacketon pour inciter ses étudiants à appliquer l’économie circulaire à l’hôtellerie. Cette vidéo de 17 minutes présente les quatre idées primées.



Mon coup de cœur va à «Save it for later». Lorsque le client remplit sa demande de réservation en ligne, il inscrit les services qu’il ne souhaite pas au lieu de ceux qu’il désire : pas de télé, pas de mini bar, pas de nettoyage de serviettes, etc. Tout ce à quoi le client renonce qui permet de réduire les déchets ou la consommation d’énergie est déduit du prix de la chambre. Simplement brillant!


Le secteur du vêtement


Les enfants prennent sept tailles au cours de leurs deux premières années de vie. On pourrait dire que les vêtements pour bambins constituent l’ultime exemple d’obsolescence planifiée. Le designer londonien Ryan Yasin a créé la société Petit Pli pour résoudre cet enjeu. Les vêtements Petit Pli grandissent avec l’enfant. Le tissu extensible permet de gagner les fameuses sept tailles requises entre la naissance et 24 mois. La vidéo de quatre minutes, « Clothes that grow », explique le concept et la philosophie de Ryan Yasin.




Partenariats


L’économie circulaire ne fonctionne pas en autarcie. Elle a besoin d’une communauté pour s’implanter. Dans la vidéo de 40 minutes, «Glue like a screw», deux sociétés – le fabricant de colle réversible Niaga et le fabricant de panneaux particules Ecor – présente plusieurs collaborations pour redessiner et simplifier des objets en utilisant le moins de matériaux possible et des joints réversibles. Il est question d’emballages, de mobilier pour magasins, etc.



Innovation : une fontaine ambulante


Imaginez un véhicule autonome qui se déplace dans les lieux publics pour permettre aux citoyens de remplir leur bouteille d’eau facilement. Le véhicule s’approvisionne régulièrement aux fontaines stationnaires, puis déambule parmi les passants. En plus de son côté pratique, le véhicule est une œuvre artistique colorée aux allures de créature mythologique. La vidéo « Water Monsters : a Mobile Drinking Fountain for London”, dure 6 minutes. Un bel exemple de créativité.



Le futur existe… des matériaux qui s’auto-réparent


Imaginez des matériaux qu’on n’a pas besoin de recycler ni même de réparer, parce qu’ils se réparent eux-mêmes. C’est ce sur quoi travaillent les chercheurs de la vidéo de 6 minutes, «Manufacturing Immortality : Self-Healing Materials in a Circular Economy ». Carrément fascinant!



Mon coup de cœur : monsieur répare tout!


Kyle Wiens a cofondé iFixit je le répare. «Réparer, c’est moins glamour qu’innover… Nous sommes tous attirés par le nouvel objet qui luit. Mais est-ce l’économie que l'on veut? L’obsolescence planifiée est un concept relativement court dans l’histoire de l’humanité. »


Je vous recommande fortement la vidéo de 43 minutes, «The Innermost Loop to Profit is Repair – the Business of the Future”



J’ai grandi avec un père qui pouvait, presque, tout réparer. Les objets de mon enfance étaient comme les chats, ils avaient plusieurs vies. Lorsqu’ils brisaient, on les posait le soir dans l’atelier de mon père. Le lendemain, comme par magie, ils étaient généralement réparés. La vie fait bien les choses… j’ai un conjoint qui poursuit la tradition. Le fer à repasser, l’aspirateur, les lampes, les chaises, tout ce qui brise chez nous descend au sous-sol, dans l’établi, pour prolonger sa vie aussi longtemps que possible. Puisse ce blogue inspirer les entreprises à réfléchir à la conception et à la fabrication de leurs produits pour qu'il devienne naturel de prendre soin de nos objets, parce qu'ils sont conçus pour durer.

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueuse au journal Les Affaires et a dirigé le magazine Commerce pendant sept ans. Elle est régulièrement invitée à commenter l'actualité économique dans les médias. Auteure de trois livres (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi et J'ai perdu ma montre au fond du lac), elle emploie son énergie débordante à transmettre sa passion du monde des affaires et de l'économie. «Le fil de Diane» vous aidera à trouver votre chemin à travers la masse d'informations économiques disponibles sur Internet.

Diane Bérard

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Serait-il temps de jouer Lowe's ?

Édition du 08 Décembre 2018 | François Pouliot

La fermeture de neuf magasins Rona au Québec a fait couler beaucoup d'encre dernièrement. Signal de faible intérêt ...

Comment rendre (enfin) harmonieuses vos journées de travail?

13/12/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. L'idée, c'est d'apprendre à prendre son temps...