Entrepreneurs, soyez profiteurs!

Publié le 13/03/2018 à 13:32

Entrepreneurs, soyez profiteurs!

Publié le 13/03/2018 à 13:32

(Photo: 123rf.com)

J’ai eu la chance de passer 48 heures à Paris la semaine dernière afin de célébrer le 50e anniversaire de l’Office franco-québécois pour la jeunesse à titre de grand témoin. C’est au cours du voyage historique du président Charles de Gaulle au Québec, en 1967, que naquit l’idée de créer l’Office franco-québécois pour la jeunesse.


Le général de Gaulle, qui soumet l’idée au premier ministre québécois de l'époque, Daniel Johnson, souhaite ainsi «rebâtir les ponts entre le Québec et la France en favorisant le rapprochement des jeunes adultes.»


Au fil des années, l’Office a aidé plus de 150 000 jeunes de France et du Québec à tisser de précieux liens. Depuis une dizaine d’années, une attention particulière est vouée à la culture entrepreneuriale et à la sensibilisation aux valeurs entrepreneuriales. 


Comme quoi parfois, les hasards de la vie font les meilleures histoires, plusieurs ministres français et québécois présents lors de ce gala ont profité, dans le passé, de ces échanges. 


J'ai eu l'honneur de prendre la parole au Quai D’Orsay, le prestigieux siège du Ministère des Affaires étrangères français. Étant un «échantillon» de ce que représente la relation France-Québec (de père français et de mère québécoise), ce fut pour moi un grand moment.


En écoutant l’histoire des huit lauréats de la soirée, j’ai réalisé que pour être un bon entrepreneur il faut savoir être profiteur!


Beaucoup de programmes offerts gratuitement


Attention, je lis déjà dans vos pensées. Je parle ici de profiter de ce qui nous est offert... Pas une semaine ne passe sans que je reçoive, sur les réseaux sociaux, une question concernant les démarches à suivre pour se lancer en affaires. Comment faire? Par où commencer? À qui devrais-je parler? 


Chaque fois, je prends le temps de rediriger les personnes vers les bons intervenants. Mais comment se fait-il qu’au 21ème siècle, avec la multitude de ressources entrepreneuriales accessibles en quelques clics de souris, je reçoive encore ce type de question?


Après tout, poser des questions est la plus grande marque d’intelligence. Cependant, avant de les poser, il faut au préalable faire un minimum d’efforts pour trouver les réponses soi-même. 


Je suis toujours surpris en parlant à divers intervenants dans le millieu de l’aide entrepreneuriale. Il y a des dizaines de milliers de jeunes entrepreneurs au Québec et au Canada et seuls quelques centaines d'entre eux profitent de programmes offerts... gratuitement.


Il y a quelques semaines, je disais avoir trouvé le secret du succès en affaires. Je portais l’attention sur l’importance de faire l’extra. Et bien cet exemple confirme, une fois de plus, ma découverte. 


Les jeunes entrepreneurs qui s’inscrivent, par exemple, au mouvement Adopte inc, aux multiples formations gratuites offertes ou à une mission de l’OFQJ comprennent à quel point ce tout petit pas peut être important dans leurs démarches.


Comme disait l'écrivain Marcel Proust, l’audace réussit à ceux qui savent profiter des occasions. Entrepreneurs, soyez profiteurs !

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois