L'entrepreneuriat, est-ce une maladie?

Publié le 27/06/2018 à 09:55

L'entrepreneuriat, est-ce une maladie?

Publié le 27/06/2018 à 09:55

Avoir la piqûre entrepreneuriale peut avoir un effet néfaste sur la vie personnelle. (Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. C’est en réalisant à quel point la vie est fragile et si précieuse que l’on se pose tous la question: Pourquoi je fais tout ça? Pourquoi je mets totalement ma vie personnelle de côté au profit de ma vie professionnelle? Pourquoi je mets ma santé de côté en priorisant celle de mon entreprise?


Bien que je vous dise plus souvent qu’autrement à quel point être entrepreneur est merveilleux, c’est parfois tout le contraire.


Mauvaise journée au bureau, problèmes de partenaires, de clients, de production… Certaines semaines, il y a beaucoup plus de raisons de voir le verre à moitié vide qu’à moitié plein.


Est-ce ce qu’on appelle une relation amour-haine? Un jour je ferais tout pour toi, l’autre jour je m’en débarrasserais avec plaisir! Les entrepreneurs sont-ils tous malades? Maladie d’ego? Syndrome de surperformance? Pourquoi acceptent-ils de vivre une vie aussi chaotique?


Car enlevez vos lunettes roses. La plupart d’entre nous vivons à des années lumières de l’image collective de ce qu’est d’être un entrepreneur. Oubliez le jet privé, les villas au bord de la mer et les huit assistants. L’écrasante majorité des entrepreneurs sont à la tête de petites ou moyennes entreprises faisant de leur quotidien de véritables montagnes russes.


La question se pose. Pourquoi choisir une vie où l’incertitude est constante, où la main d’œuvre qualifiée est devenue une denrée extrêmement rare et où l’argent, ce qui sort et ce qui rentre, est à la fin de la journée l’unique obsession? 


Combien de fois ai-je entendu des entrepreneurs dirent qu’ils acceptent de faire des sacrifices pour vivre une superbe vie dans 10, 15 ou 20 ans? Combien de fois je me suis moi-même convaincu que de risquer de tout perdre, tous les jours, est absolument normal?


L’être humain est tout de même étrange. Au lieu d’éduquer ses enfants lui-même, il travaille d’arrache-pied afin de payer un(e) inconnu(e) pour le faire à sa place. Au lieu de profiter de sa jeunesse et de sa santé, il repousse le tout à plus tard, se disant qu’il aura plus de temps, sans aucune garantie. 


Finalement, c’est peut-être vrai que l’on veut tous le beurre et l’argent du beurre. Un peu comme tout le monde qui aspire au succès, mais personne au travail, ne réalisant pas une seule seconde que c’est avec celui-ci que l’on atteint les plus hauts sommets. 


Parfois dans la vie, il faut s’arrêter et se poser une seule question: Pourquoi?


Pourquoi on décide de se lancer dans le vide quand tout le monde autour de nous cherche la sécurité. Pourquoi sacrifier la plupart de son temps à stresser quand on pourrait perdre 50 livres de pression en choisissant une vie plus seine. 


J’ai eu énormément de commentaires concernant ma chronique sur la détresse psychologique et le suicide. Ça m’a ouvert les yeux sur l’importance de réussir autant sa vie personnelle que professionnelle.


À quoi bon être couronné de succès en affaires et être malheureux dans la vie? À quoi ça sert de parcourir le monde afin d’ouvrir des nouveaux marchés quand, au fond, chaque pas est plus lourd que le précédent?


Toute démarche entrepreneuriale doit se faire sainement. Bien sûr, certains moments sont plus intenses que d’autres, bien sûr que ce ne sera pas plus facile, cependant, il ne faut jamais oublier que la réussite pour qu’elle soit durable et heureuse doit être professionnelle autant que personnelle.

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois