Quatre conseils pour réussir un «pitch» parfait

Publié le 08/05/2018 à 15:30

Quatre conseils pour réussir un «pitch» parfait

Publié le 08/05/2018 à 15:30

(Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. Depuis des années, j'ai la chance de participer à différents évènements entrepreneuriaux aux quatres coins de la province. Des festivals de start-up à la grande rencontre des entrepreneurs en passant par mon expérience à titre de dragon dans la populaire émission «Dans l'oeil du dragon», j'ai l'opportunité d'entendre des centaines de pitchs par année.


Tous les entrepreneurs espèrent donner la performance de leur vie. Comme le disait si bien René Angélil: «L'important n'est pas d'être toujours bon, c'est de l'être au bon moment!»


Personnellement, je ne compte plus la quantité de présentations que j'ai dû faire à mes débuts. Banquiers, investisseurs, concours... pas un seul mois ne passait sans que j'y aille «all in» pour prouver en quelques minutes que mon projet de vie est la plus belle invention depuis le pain tranché.


Encore aujourd'hui, j'adore me mettre en mode présentation et «passer à l'attaque», peu importe que je doive convaincre un distributeur ou que je négocie avec un grand détaillant comme la SAQ, .


L'art du pitch fascine. On ne compte plus les livres et articles portant sur le sujet. Des experts de toutes sortes se disent pro en la matière en vous vendant des formations et séminaires pour apprendre à savoir se vendre. Car avant tout, une bonne présentation revient à se vendre autant soi-même que de vendre son idée.


Voici donc 4 conseils pour un pitch parfait devant un investisseur:


Raconter une histoire


Je le dis souvent, mieux vaut raconter une histoire que vendre un produit. Le «storytelling» est à l'entrepreneuriat ce que la Tour Eiffel est à Paris, l'un sans l'autre ne fait tout simplement pas de sens!


En tant qu'investisseur, nous voulons savoir ce que vous faites, mais nous voulons surtout savoir pourquoi vous le faites. Attention, soyez concis et ne vous éternisez pas, cependant prenez un peu du temps qui vous est accordé afin de raconter votre histoire et les raisons qui vous ont poussé à développer votre idée. L'histoire permet d'humaniser votre entreprise et fait en sorte que l'on comprenne rapidement le besoin et la nécéssité de celle-ci. 


Connaissez votre industrie par cœur... mais soyez aussi curieux


C'est fou la quantité d'entrepreneurs qui ne connaissent pas bien l'industrie dans laquelle ils évoluent. Le monde ne s'arrête pas aux frontières du Québec. Analysez autant ce qui se fait dans le reste du Canada ou ailleurs à l'étranger. C'est bien beau de savoir ce que ton compétiteur au coin de la rue fait, mais il faut aussi voir les tendances arriver à l'avance en étant curieux sur ce qui se fait ailleurs. Il n'y a rien de plus excitant pour un investisseur que d'écouter parler un entrepreneur qui connaît son industrie sur le bout de ses doigts.


Soyez un as des chiffres 


Malheureusement, que l'on aime les chiffres ou non, la connaissance parfaite de ceux-ci est incontournable pour toute bonne présentation. La grande majorité des entrepreneurs préfère vendre la qualité de leur produit plutôt que de parler de marge brute, de bénéfice net ajusté ou d'amortissement des immobilisations corporelles. Cependant, au moins pour la durée de votre pitch, maniez vos chiffres comme que vous ne l'avez jamais fait. Ce faisant, l'investisseur se sentira rassuré d'avoir une personne devant lui qui ne s'improvise pas en affaires, mais qui a un réel plan de match. 


Soyez réaliste


Dire d'entrée de jeu que vous êtes le prochain Amazon ou Facebook, ou surévaluer grandement votre entreprise, peut vous faire croire que vous avez une confiance inébranlable en votre idée. Cependant, pour tout investisseur, c'est un premier drapeau rouge. Être réaliste ne veut pas dire de ne pas être confiant, ça veut dire d'être confiant en connaissant la réalité du marché. La valeur de votre entreprise, surtout au début, n'a d'égal que la valeur qu'un investisseur est prêt à y mettre. Meilleur est votre pitch, plus haute sera sa valeur potentielle.


Sur ce je vous souhaite à tous le pitch de votre vie!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois