À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque Royale et Roots? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée. 


Bombardier (BBD.B, 4,91$): un troisième analyste passe à 6$


C’est au tour de Cameron Doersken, de la Financière Banque Nationale, de relever son cours-cible de 4,75$ à 6$. Il est le troisième analyste à fixer un objectif de 6$ depuis le 8 juin, en raison des meilleures perspectives que prévues pour les avions d’affaires.


L’analyste est revenu enchanté d’une visite des installations de Bombardier organisée pour ses clients où il a appris que le nombre de jets d’affaires usagés à vendre n’a pas été aussi faible depuis la crise de 2008, ce qui est de bon augure pour les ventes d’appareils neufs.


L’analyste rappelle aussi que les premières livraisons des appareils Global 7500 commenceront à la fin de 2018. En 2020, 40 de ces appareils seront livrés.


Plus important encore pour cette division est le lancement en 2019 des nouveaux Global 5500 et Global 6500 dont la performance technique rivalise les nouveaux G500 et G600 de son rival Gulfstream.


Ces perspectives améliorent les chances que cette division atteigne les marges visées de 8 à 10%, d’ici 2020.


M. Doersken croit même possible que cette division dépasse la marque de 10%, à mesure que le marché migrera vers les modèles plus haut de gamme.


«Nos perspectives favorables pour la société s’appuient aussi sur l’amélioration prévue des marges dans toutes les divisions, le retour de flux de trésorerie libres récurrents à partir de 2019 et la confiance accrue dans la capacité d’atteindre les objectifs fixés en 2020», écrit-il.


Pour couronner le tout, l’analyste espère qu’au salon aéronautique de Farnborough, à la mi-juillet, Bombardier et Airbus annonceront d’autres commandes pour le C Series.


Banque Royale (RY, 100,06$): un vaste chantier numérique pour rester numéro un



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

À la une

C'est la faute des taux d'intérêt!

Il y a 37 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les entreprises ne sont pas toutes égales face à une hausse des taux d’intérêt.

Tarifs douaniers : l'inquiétude persiste pour l'aluminium

Édition du 20 Octobre 2018 | Pierre Théroux

L'aluminium exporté aux É-U dessert surtout les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique et de la construction.

Le Canada refuse des quotas sur l'acier et l'aluminium

Il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

La source anonyme trouve l'idée de remplacer les tarifs douaniers sur l'aluminium et l'acier par des quotas ridicule.