À surveiller: Bombardier, Banque Scotia et Rogers

Publié le 11/06/2018 à 09:33

À surveiller: Bombardier, Banque Scotia et Rogers

Publié le 11/06/2018 à 09:33

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque Scotia et Rogers? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


Bombardier (BBD.B, 4,88$): hausse de recommandation


Marchés mondiaux CIBC fait passer sa recommandation de "neutre" à "surperformance".


Kevin Chiang indique qu'avec le marché des avions d'affaires qui s'améliore, le carnet de commandes de la division Transport qui grossit, et un meilleur coussin de liquidités, la situation de l'entreprise s'est considérablement améliorée. S'ajoute à ses yeux le fait que le CSeries n'est plus un boulet et que le Global 7 500 doit entrer en service en deuxième moitié d'année.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


L'analyste reconnaît qu'aucun de ces catalyseurs n'est nouveau, mais il les voit continuer à agir dans les prochains mois, ce qui devrait aider à réduire l'escompte auquel se négocie le titre par rapport aux comparables.


Même si le titre est en hausse de 125% depuis le début de 2017, M. Chiang dit toujours voir un potentiel haussier significatif en soulignant qu'il se négocie à 10% le rendement des flux de trésorerie normalisé alors que les pairs sont plutôt à 5%.


La cible est haussée à 6$, avec un scénario optimiste à 9$.



image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...