Best Buy: le fondateur revient à la charge avec son offre de rachat

Publié le 16/08/2012 à 11:16, mis à jour le 16/08/2012 à 11:18

Best Buy: le fondateur revient à la charge avec son offre de rachat

Publié le 16/08/2012 à 11:16, mis à jour le 16/08/2012 à 11:18

Par AFP

Photo : Bloomberg

Le fondateur et ex-dirigeant de Best Buy Richard Schulze qui souhaite racheter le distributeur d'électronique grand public en difficulté, a fait une nouvelle tentative jeudi en vue de convaincre la direction actuelle du groupe d'accepter son offre initialement rejetée.


M. Schulze, qui détient environ 20% du capital, avait rendu public la semaine dernière sa volonté de racheter le reste moyennant 24 à 26 dollars par action, ce qui valoriserait le groupe entre 8,16 et 8,84 milliards de dollars.


"Vous avez rejeté ma proposition soigneusement réfléchie en y voyant une +indication d'intérêt très conditionnelle+", reproche M. Schulze à la direction de Best Buy dans une lettre rendue publique jeudi.


Il y insiste sur sa capacité à financer l'opération, qui combinerait un apport de sa part et de sociétés de capital-investissement, ainsi que de la dette.


"Plusieurs sociétés de capital-investissement m'ont informé qu'elles étaient prêtes à s'engager de manière significative", indique-t-il.


"Je suis prêt à apporter à la transaction au moins 1 milliard de dollars de mes propres actifs -- et potentiellement toute ma participation existante", ajoute-t-il.


Enfin, la banque "Credit Suisse est très confiante sur la possibilité de mettre en place le financement par la dette nécessaire", et "plusieurs grandes banques" sont intéressées, assure-t-il.


"C'est un moment critique pour Best Buy. Les décisions que vous prendrez dans les prochains jours et les prochaines semaines pourraient bien déterminer l'avenir de la société", dont "la valeur s'érode chaque jour", prévient encore M. Schulze.


Fin mars, Best Buy avait annoncé avoir subi une perte au quatrième trimestre et sur l'ensemble de son exercice décalé 2012. Il avait alors lancé un plan de réduction de coûts de 800 millions de dollars prévoyant la fermeture de magasins à grande surface aux Etats-Unis et l'ouverture de magasins de plus petite taille.


 


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Une école secondaire de Montréal reçoit une bourse de Best Buy

05/02/2019 | lesaffaires.com

275 candidats ont tenté d’obtenir une partie de la cagnotte tirée des Bourses techno Best Buy pour les écoles.

10 choses à savoir vendredi

06/04/2018 | Alain McKenna

Climat: Montréal va y goûter, pourquoi Yoshua Bengio boycotte cette université, ces millionnaires canadiens du pot...

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.