Cet analyste approuve un mariage entre G.I. Joe et Barbie

Publié le 13/11/2017 à 16:10

Cet analyste approuve un mariage entre G.I. Joe et Barbie

Publié le 13/11/2017 à 16:10

Par Stéphane Rolland

Gerrick Johnson, de BMO Marchés des capitaux, donnerait sa bénédiction à un mariage entre G.I. Joe et Barbie. Si les deux sociétés mères des figurines-cultes décident de s’unir, l’analyste croit que la transaction serait une bonne chose pour leurs actionnaires.


Hasbro (HAS., 97,11 $US), derrière GI. Joe, les pouliches et le Monopoly, aurait approché Mattel (MAT., 14,62 $US) au sujet d’une possible offre d’achat, rapportait le Wall Street Journal samedi. Aucun montant n’a été révélé et les discussions pourraient ne mener à aucune démarche concrète.


Si les choses aboutissent, par contre, l’achat de Mattel pourrait être payant pour Hasbro, selon M. Johnson. Pour Hasbro, la transaction pourrait créer entre 2,50 $US et 4 $US de valeur par action d’ici 2020, «voir même plus», estime l’analyste. «Les synergies seraient massives et les économies importantes», commente-t-il.



L’intérêt démontre aussi que les marques de Mattel ont plus de valeur que ce que lui accorde le marché. » L’analyste croit que Barbie, Fisher-Price, le train Thomas, les Hot Wheels et American Girl valent plus de 8 G$US. En ajoutant les autres marques de Mattel comme les Polly Pocket, on aurait un 2 G$US de valeur supplémentaire, selon lui.


Même sans transactions, l’analyste pense que Mattel peut redresser le navire, elle-même, et croître à long terme. Il émet une recommandation «surperformance» et une cible de 20 $US.


Seul hic, les autorités de la concurrence pourraient décider de mettre des bâtons dans les roues aux deux sociétés américaines. Ensemble, elles accapareraient 25% du marché international et 30% du marché américain. La forte concurrence de Lego et de nouveaux joueurs comme la Canadienne Spin Master (TOY., 49,26 $) offrent toutefois un contrepoids aux craintes d’une situation monopolistique.


 


 


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

16/02/2019 | François Pouliot

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.