«Toutes les entreprises peuvent connaître des passages à vide»

Offert par Les Affaires


Édition du 05 Mai 2018

«Toutes les entreprises peuvent connaître des passages à vide»

Offert par Les Affaires


Édition du 05 Mai 2018

Par Dominique Beauchamp


Voici les prédictions de Philippe Le Blanc avant le grand rassemblement des actionnaires autour de l'Oracle d'Omaha.


«Toutes les entreprises peuvent connaître des passages à vide en Bourse. La clé consiste à laisser les modèles d'affaires éprouvés donner leur rendement au fil du temps.»


À l'occasion de la messe annuelle de Warren Buffett, à Omaha, le président de Cote 100 a accepté de suggérer des entreprises nord-américaines qu'il apprécie et qui, à ses yeux, offrent d'excellentes chances de performer à long terme.


Alimentation Couche-Tard


ATD, 54,54 $


Croissance prévue des bénéfices à moyen terme (3 à 5 ans) : 17,78 %


Multiple des bénéfices prévus dans 12 mois : 13,6 fois


Moins populaire qu'avant, Alimentation Couche-Tard se bute aux nouveaux défis de l'électrification automobile et de la consommation en ligne des aliments.


À plus court terme, la Bourse canadienne est aussi tombée en défaveur, les investisseurs n'ayant d'yeux que pour la technologie ou les secteurs à la mode tels que le cannabis, croit M. Le Blanc.


Les marges d'essence et les ventes comparables de marchandises de ses dépanneurs américains ne sont pas à la hauteur de ce qu'elles ont été dans le passé, reconnaît aussi le gestionnaire.


Ce qui compte à long terme, toutefois, c'est la valeur que procure sa performance financière à longue haleine.


À ce titre, la société du combatif Alain Bouchard a divers leviers à sa disposition pour performer : les synergies de l'intégration rapide de CST Brands, l'adoption des meilleures pratiques de Holiday Stores, des achats potentiels en Europe, le déploiement de nouveaux outils numériques et le remboursement de sa dette.


Quant aux automobiles sans essence, M. Le Blanc estime que Couche-Tard a bien du temps devant elle pour y adapter ses commerces de proximité, grâce au laboratoire que lui procure son réseau en Norvège.


« Il y a longtemps que le titre n'a pas été aussi peu cher, soit un multiple de 14 fois les bénéfices de 3 $ US par action prévus en 2019. C'est attrayant pour une entreprise qui a dégagé un rendement sur l'avoir des actionnaires de 23,8 % depuis cinq ans », indique le financier. n


Amerco


UHAL, 339,40 $ US


Croissance prévue des bénéfices à moyen terme (3 à 5 ans) : n.d.


Multiple des bénéfices prévus pour 2019 : 17,7 fois


En portefeuille depuis un an environ, Amerco est le holding qui chapeaute la marque familière de camions à louer U-Haul.


L'ampleur de son réseau national de centres de location et de concessionnaires, la grande notoriété de sa marque et ses économies d'échelle sont trois avantages concurrentiels pérennes.


L'entreprise du Nevada offre un service essentiel qui est peu soumis à la concurrence technologique ou aux aléas du commerce mondial, mentionne M. Le Blanc.


Son titre est toutefois boudé parce que Amerco investit dans un réseau de centres d'entreposage en libre-service et des équipements connexes, ce qui gonfle ses dépenses d'amortissement et affaiblit sa rentabilité courante.


Le recul conjoncturel des prix des camions usagés qu'elle revend nuit aussi à ses résultats.


« Une fois ce réseau implanté, les investissements dans les entrepôts seront mineurs, ce qui devrait éventuellement relever ses flux de trésorerie excédentaires, ses marges et son évaluation », prévoit M. Le Blanc.


Entretemps, sa base de bénéfices est solide. L'entreprise devrait aussi tirer profit de la réforme fiscale américaine, précise le gestionnaire.


L'actionnariat élevé de 59 % des dirigeants lui plaît aussi.


L'évaluation de 17,7 fois le bénéfice annuel de 19,30 $ US par action prévu en mars 2019 est raisonnable.


 




image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Alphabet, Theratechnologies et Dollarama

20/06/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres d'Alphabet (Google), Theratechnologies et Dollarama? Voici des recommandations d'analystes.

FANG: pourquoi Hexavest les évite?

BLOGUE. Voici les 10 raisons qui tiennent Hexavest à l'écart des vedettes de l'heure.

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...