Le pouvoir des rachats d'actions


Édition du 12 Août 2017

Le pouvoir des rachats d'actions


Édition du 12 Août 2017

Par Stéphane Rolland

iShares veut que les investisseurs indiciels profitent du pouvoir des rachats d'actions. Le distributeur de fonds négociés en Bourse (FNB) a déposé des documents réglementaires aux États-Unis pour lancer un FNB qui reproduira le Morningstar US Dividend and Buyback Index. L'indice suit les sociétés qui retournent le plus d'argent aux actionnaires sous forme de dividendes et de rachats d'actions. Ce ne sont pas les FNB misant sur le dividende qui manquent, mais les FNB spécialisés sur les rachats d'actions sont peu nombreux. Pourtant, miser sur la réduction du nombre d'actions en circulation a été payant par le passé. Depuis le début du marché haussier au printemps 2009, le S&P 500 Buyback, contenant les 100 grandes sociétés américaines qui consacrent le plus de fonds aux rachats d'actions, a progressé de 417 %, comparativement à 266 % pour le S&P 500. Il existe déjà deux FNB se concentrant uniquement sur cette thématique : le SPDR S&P 500 Buyback (SPYB) et le PowerShares Buyback (PKW).


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

L'action de la Laurentienne : une aubaine qui soulève des doutes

Édition du 12 Mai 2018 | Stéphane Rolland

Au premier coup d'oeil, l'action de la Banque Laurentienne (LB, 48,75 $) semble une aubaine. Des doutes persistent ...

Et la meilleure classe d'actifs est...

27/04/2018 | lesaffaires.com

Celle des matières premières! Jusqu'à présent en tout cas, avec le meilleur rendement annualisé de 22,7%.

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

23/06/2018 | François Normand

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...