BlackBerry a dépassé la cible des analystes au premier trimestre

Publié le 22/06/2018 à 15:41

BlackBerry a dépassé la cible des analystes au premier trimestre

Publié le 22/06/2018 à 15:41

Par La Presse Canadienne

L'action de BlackBerry glissait à la Bourse de Toronto, vendredi, même si l'entreprise dit avoir amorcé l'exercice 2019 du bon pied en dépassant les attentes des analystes au premier trimestre. 


Sur Bay Street, le titre de la société ontarienne abandonnait 8,4 pour cent, ou 1,31 $, en milieu de séance, pour se négocier à 14,30 $. L'action n'a pas terminé une séance sous la barre des 14 $ depuis le 4 mai.


L'ancien fabricant de téléphones intelligents, qui est depuis devenu une entreprise de logiciels, a affiché un bénéfice ajusté de trois cents US par action et des revenus de 213 millions $ US.


Cela a dépassé les attentes des analystes sondés par Thomson Reuters Eikon, qui s'attendaient à ce que les résultats ajustés de BlackBerry atteignent le seuil de la rentabilité et que ses revenus oscillent aux alentours de 208 millions $ US pour le trimestre terminé le 31 mai.


Les recettes tirées des logiciels et autres services ont été de 189 millions $ US, en hausse de 18 pour cent par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent.


Au cours d'une entrevue, le chef de la direction de BlackBerry, John Chen, a affirmé qu'il était satisfait des résultats, sans toutefois verser dans l'excès d'optimisme en ce qui a trait aux perspectives de croissance de la compagnie.


"Parfois, en étant trop optimiste, on attire le mauvais sort", a-t-il dit.


M. Chen a également expliqué s'attendre à ce la division QNX, qui offre au secteur automobile des systèmes de divertissement et d'informations, affiche une croissance graduelle pendant l'année financière même si la hausse a été de 31 pour cent au premier trimestre. 


"Honnêtement, cela a été plus élevé que prévu", a expliqué le grand patron de BlackBerry au cours d'une conférence téléphonique avec les analystes.


M. Chen a indiqué que le nombre de véhicules équipés des logiciels offerts par BlackBerry était de 120 millions, par rapport à 60 millions il y a trois ans, ce qui engendre une hausse des redevances versées par les constructeurs automobiles.


Au premier trimestre, la compagnie a affiché une perte nette de 60 millions $ US, ou 11 cents US par action, par rapport à une perte nette de 10 millions $ US, ou six cents US par action à la même période l'an dernier.


BlackBerry a expliqué que ce résultat tenait compte d'une charge de 28 millions $ US liée à un ajustement à la valeur de sa dette et d'un autre charge d'amortissement de 22 millions $ US.


L'ex-fabricant de téléphones intelligents a également annoncé un partenariat avec Bullitt Group, un fabricant britannique de téléphones intelligents et d'appareils électroniques.


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Innovation : et si la SAQ, Cascades et Bombardier s’inspiraient de... BlackBerry?

26/07/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Research in Motion n’est plus depuis des années, mais son BlackBerry Fund a laissé son empreinte sur Waterloo.

Un tournant pour BlackBerry ?

Édition du 30 Juin 2018 | Tahar Mansour

EXPERT INVITÉ. BlackBerry a déjà été une étoile canadienne dans le monde des téléphones dits intelligents, mais ...

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.