Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/09/2017 à 07:10, mis à jour le 14/09/2017 à 08:39

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/09/2017 à 07:10, mis à jour le 14/09/2017 à 08:39

Photo: Gettyimages

1. Contexte


On s'en était presque ennuyé! La Corée du Nord revient à l'avant-scène, poursuivant l’escalade verbale avec les pays occidentaux et affirmant qu’elle va «couler» le Japon et réduire les États-Unis en cendres. Outre le retour de ce nuage sur les marchés, les investisseurs digèrent des données économiques décevantes en Chine et la possibilité d'une hausse des taux d'intérêt dans les prochains mois en Angleterre. Les investisseurs auront par ailleurs quelques données économiques à se mettre sous la dent ce jeudi.  


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq se replient de respectivement 0,06%, 0,02% et 0,12% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, se hisse de 0,53% pour passer la barre des 55$US, touchant 55,45$US.


3. À l'étranger


En Asie, les marchés ont battu en retraite après la publication d'indicateurs économiques décevants en Chine. L'indice composite de Shanghai a cédé 0,38%, le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a reculé de 0,42% et le Nikkei de la Bourse de Tokyo a mis un terme à sa lancée de plusieurs séances, abandonnant 0,29%.


En Europe à la mi-séance, le rouge domine. L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris cède 0,01% et le DAX de la Bourse de Francfort se replie de 0,23%, mais le FTSE 100 de la Bourse de Londres ajoute 0,07%.


«Les marchés en Europe sont légèrement dans le rouge aujourd'hui alors que l'élan haussier auquel nous avons assisté au début de la semaine s'est évanoui, et que des statistiques moins bonnes qu'attendu publiées en Chine avant l'ouverture des marchés européens ont accentué ce mouvement négatif», a souligné dans une note David Madden, un analyste de CMC Markets.


La production industrielle et les ventes au détail en Chine ont en effet fortement ralenti en août, pour le deuxième mois consécutif et de façon inattendue.


La Chine a subi en août de nouveaux signes d'essoufflement économique, avec un ralentissement marqué et inattendu de sa production industrielle, des ventes de détail et de l'investissement, ce qui «a donné aux investisseurs des raisons de s'inquiéter», selon M. Madden.


4. Agenda


Les données hebdomadaires sur les demandes de chômage aux États-Unis pour la semaine terminée le 8 septembre sont attendues, ainsi que l'indices des prix à la consommation d'août.


Au Canada, seul l'indice des prix des logements neufs de juillet sera publié ce jeudi.


5. Titres en actions



L'exploitant des épiceries IGA et Sobeys, Empire(EMP.A, 19,75$), a dévoilé un bénéfice par action ajusté de 0,32$ à son premier trimestre terminé le 5 août, comparativement à 0,27$ au même trimestre de l'an dernier. Les analystes tablaient sur un bénéfice de 0,22$ par action. Les ventes des magasins comparables, excluant l'essence, ont progressé de 0,5%, tandis qu'elles avaient diminué de 1,8% à la même période un an plus tot.


Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, bonifie son cours cible de 1$ pour le titre de Stingray Digital Group(RAY., 9,65$) pour le fixer à 11$. L’analyste ajuste ses prévisions financièrs pour refléter la hausse du dollar canadien et l’inclusion initiale de revenus tirés de ses services de vidéo sur demande.


Les pilotes d'Air Canada(AC, 23,59$) ont accepté une entente qui permettra à leur employeur d'augmenter la flotte d'appareils qui pourront voler sous l'enseigne bon marché Rouge. Cette division était initialement limitée à 50 avions. Rappelons que Bombardier livrera 45 appareils CS300 en 2019. L'action d'Air Canada a déjà monté de 72% à ce jour en 2017.


Neil Maruoka, de Canaccord Genuity, réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 5,25$ pour le titre de TSO3(TOS, 2,71$). L’industrie et les autorités responsables de la réglementation en matière de santé évoluent dans une direction favorable à la société de Québec en ce qui a trait à la stérélisation des instruments médicaux, estime l’analyste.


Il n'est pas encore en Bourse, mais vise l'être. Le célèbre détaillant canadien Roots a indiqué mercredi son intention de s'inscrire à la Bourse de Toronto. La société pourrait valoir 700M$ après avoir recueilli 200M$ auprès des investisseurs.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

Sur le même sujet

Téléphones intelligents: nouvelles perspectives de croissance

22/09/2017 | lesaffaires.com

INFOGRAPHIE. Avec les récents lancements d'Apple ou Samsung, les livraisons ne devraient pas ralentir. Au contraire.

10 choses à savoir vendredi

22/09/2017 | Alain McKenna

Après Equifax, la Banque Nationale, comment enrager la police avec votre iPhone, et Volvo, ce Spotify de l'automobile.

À la une

La Fed en voie de gagner son pari?

Mis à jour le 23/09/2017 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. L'inflation pointe le bout du nez selon un nouvel indice... les stratèges reviennent au «Trump Trade».

L'extrême droite au parlement allemand: faut-il s'en inquiéter?

Mis à jour le 23/09/2017 | François Normand

ANALYSE–Fermetures de frontières, politique anti-immigration... le parti tentera d'influencer Angela Merkel.

Le Dow Jones à 1 million: et si Buffett était trop prudent?

23/09/2017 | Philippe Leblanc

BlOGUE. Le plus célèbre des investisseurs voit l'indice américain grimper de 45000%. C'est relativement peu...