Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture lundi

Publié le 16/04/2018 à 06:52

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture lundi

Publié le 16/04/2018 à 06:52

Les indices pointent vers une ouverture en hausse pour les marchés américains, lundi. La semaine s'annonce chargée en résultats trimestriels, ce qui prend le dessus sur les enjeux géopolitiques, à Wall Street ce matin.


2. Prévisions


En attendant les résultats de la Bank of America, les indices matinaux américains (Futures) affichent un bel optimisme. À 7h, le Dow Jones prenait 151 points, ou +0,62% à 24487 points, le S&P 500 montait de 15,45 points (+0,58%%) à 2672,50 points et le Nasdaq était en hausse de 41 points (+0,61%), à 6681,75 points.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 0,72$US sur prises de bénéfice, à 66,67$US.


3. À l'étranger


Le contexte géopolitique incite les investisseurs européens et asiatiques à la prudence.


«Donald Trump a la fâcheuse tendance à passer d'un conflit à l'autre, ce qui ne permet pas à la confiance de revenir durablement sur les marchés, qui attendent maintenant les prochains tweets du président américain», ont relevé dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.


Washington, Paris et Londres ont effectué samedi à l'aube des frappes contre trois sites présentés comme liés au programme d'armement chimique syrien, sans faire de victimes, en représailles à une attaque chimique présumée le 7 avril à Douma, qui était alors le dernier bastion rebelle dans la Ghouta, près de Damas.


«Après les frappes en Syrie, les pays occidentaux assurent qu'ils veulent relancer les efforts diplomatiques afin de parvenir à une solution politique, mais il paraît peu probable que la Russie, qui soutient le régime syrien à bout de bras, laisse Washington, Paris ou Londres revenir dans le jeu», ont ajouté les stratégistes d'Aurel BGC.


D'autant, selon eux, que «les nouvelles sanctions américaines contre la Russie, qui pourraient être annoncées aujourd'hui, auront peut-être de quoi crisper encore un peu plus la relation entre le Kremlin et la Maison Blanche» et que «les conflits commerciaux, notamment celui entre Washington et Pékin, sont encore loin d'être aplanis».


4. Agenda


Du côté de l'agenda, les indicateurs américains sont nombreux. Ça débute avec l'activité industrielle dans la région de New York pour le mois d'avril et les chiffres des ventes au détail pour mars. Les stocks et ventes des entreprises ainsi que les flux de capitaux investis à long terme pour février, ces derniers attendus après la clôture des Bourses européennes, complèteront le tableau.


Au Canada, des données économiques majeures sont attendues demain seulement, dont l'enquête mensuelle sur les industries manufacturières.


5. Titres en action


L'hiver n'a pas été tendre envers le Canadien Pacifique(CP, 224,01$) et le Canadien National(CNR, 93,76$), ce qui pourrait affecter à la baisse des résultats trimestriels dont la publication est respectivement attendue ce mercredi, puis lundi prochain. Les analystes tablent sur un bénéfice par action de 2,75$ pour le CP et de 1,02$ pour le CN, mais Benoit Poirier de Desjardins Marché des capitaux est plus pessimiste, à 2,67$ et 0,99$. «Les deux ont surpassé certaines embûches, mais les conditions météo difficiles se traduiront par des dépenses plus élevées», dit-il.


La remise en question des systèmes de mégadonnées provoquée par Facebook ces derniers jours pourrait profiter à Nielsen(NLSN, 32,34$US), estime Daniel Saimon de BMO Marché des capitaux. «Les clients redoubleront d'efforts pour vérifier, mesurer et certifier les données provenant des nouveaux médias», assure-t-il, faisant passer sa recommandation à «Surperformance», avec un cours-cible à 38$US.


Bank of America(BAC, 29,80$US) lance le bal des résultats pour la semaine, ce matin. L'institution surfe sur son positionnement contre les fusils d'assaut. Côté résultats, elle a dévoilé ce matin une hausse de ses profits de 34%, sur l'année, grâce à des taux d'intérêt plus élevés et des prêts en croissance. Son bénéfice net s'établit à 6,49 G$US, contre 4,84 G$US un an plus tôt. 

À suivre dans cette section


image

Efficacité énergétique

Vendredi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour le 20/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.

Bourse: le S&P 500 et le Dow Jones fracassent des records

Mis à jour le 20/09/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le S&P 500 et le Dow Jones terminent à des niveaux record jeudi.

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

20/09/2018 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

20/09/2018 | lesaffaires.com

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour le 20/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.