Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce vendredi

Publié le 06/07/2018 à 07:35, mis à jour le 06/07/2018 à 08:39

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce vendredi

Publié le 06/07/2018 à 07:35, mis à jour le 06/07/2018 à 08:39

[Photo: 123rf]

Les États-Unis ont lancé vendredi les hostilités avec la Chine en imposant des droits de douane sur des dizaines de milliards de dollars de produits chinois, Pékin ripostant aussitôt et dénonçant «la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique».


Les intervenants de marchés, qui peinent à trouver un cap dans un environnement incertain, vont continuer à évoluer au gré de la géopolitique.


La Bourse de New York s'oriente vers une ouverture dans le rouge.


Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, cédait 0,37%. L'indice élargi S&P 500 reculait de 0,20%, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, baissait de 0,21%.


Contexte


Les nouveaux droits de douane américains sont entrés en vigueur, comme l'avait annoncé précédemment M. Trump. Ces taxes de 25% frapperont 818 produits chinois. En riposte, la Chine a commencé à imposer des droits de douanes de rétorsion, ces mesures prenant «effet immédiatement».


La mauvaise nouvelle de l'annonce des droits de douane «a déjà été dirigée au cours des semaines passées», a indiqué Li Daxio, analyste chez Yingda Securities. «De ce fait, les investisseurs ne s'affolent pas autant qu'auparavant», a-t-il ajouté.


En parallèle, «un possible compromis entre les Etats-Unis et l'Union européenne (sur le secteur de l'automobile, ndlr) est une bonne nouvelle pour le Japon aussi», a-t-il ajouté.


Angela Merkel s'est dite «prête» jeudi à négocier une baisse généralisée des taxes sur l'automobile.


Cette option part d'une initiative américaine: mercredi soir, l'ambassadeur des Etats-Unis à Berlin, Richard Grenell, a ouvert un canal inhabituel en conviant directement les patrons des trois constructeurs allemands Volkswagen, Daimler et BMW, ainsi que de l'équipementier Continental.


Si Bruxelles et Washington ouvrent la discussion sur l'abandon de leurs taxes actuelles sur l'automobile, les Etats-Unis renonceront à relever à 20% leurs droits de douane sur les voitures européennes.


À l'étranger


Les Bourses européennes, qui peinent à trouver un cap dans un environnement incertain, vont continuer à évoluer au gré de la géopolitique, face à un agenda dégarni côté européen.


Les Bourses chinoises ont terminé en hausse vendredi malgré l'ouverture de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine avec l'entrée en vigueur de taxes douanières réciproques sur des dizaines de milliards de dollars de marchandises.


A Hong Kong, l'indice composite Hang Seng a gagné 0,47%, soit 133,53 points, à 28.315,62 points.


A la Bourse de Shanghai, l'indice composite a progressé de 0,49%, soit 13,35 points, à 2.747,23 points, dans un volume d'affaires de 148,2 millions de yuans (19,03 milliards d'euros).


De son côté, l'indice composite de la Bourse de Shenzhen a augmenté de 0,48%, soit 7,31 points, à 1.535,98 points, dans un volume d'échanges de 208,2 milliards de yuans (26,75 milliards de yuans).


L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini vendredi sur un rebond de 1,12%, soutenu par Wall Street, les investisseurs ignorant l'entrée en vigueur de taxes douanières réciproques entre les Etats-Unis et la Chine sur des milliards de dollars de produits.


Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a repris 241,15 points à 21.711,17 points, après avoir connu une chute de plus de 750 points sur 4 séances successives. Sur la semaine, il a chuté de 2,32%.


L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau s'est quant à lui redressé de 0,92% (+15,34 points) vendredi à 1.691,54 points. Il a accusé un recul hebdomadaire de 2,27%.


Sur le volet des changes, le dollar valait en fin de séance à Tokyo 110,73 yens, contre 110,58 yens jeudi à la clôture de la place tokyoïte, et l'euro s'affichait à 129,58 yens, contre 129,37 yens, des mouvements porteurs pour les titres de groupes exportateurs.


«La Bourse de Tokyo s'est inscrit en hausse dans le sillage de New York», a estimé Hikaru Sato, analyste en chef de Daiwa Securities.


Wall Street a terminé en hausse jeudi, au lendemain d'un jour férié aux Etats-Unis, le Dow Jones Industrial Average progressant de 0,75% et le Nasdaq, à forte composante technologique, de 1,12%.


La place financière nippone a progressé malgré l'entrée en vigueur vendredi de taxes douanières américaines sur les importations chinoises et l'annonce par Pékin qu'elle était «contrainte» à prendre des mesures de représailles.


«Le marché a déjà intégré à ce stade cette escalade du conflit commercial sino-américain mais cette question pourrait encore à tout moment affecter le marché de façon positive ou négative», a estimé Hikaru Sato.


À l'agenda


Le taux de chômage aux États-Unis est remonté à 4% en juin contre 3,8% le mois précédent mais les embauches sont restés solides, selon les chiffres du département du Travail publiés vendredi. 


Les créations d'emplois ont été plus fortes que prévu à 213.000 alors que les analystes tablaient sur 195.000. Le département du travail a par ailleurs révisé en hausse les créations d'emplois pour le mois de mai à 244.000 contre 223.000 initialement estimé.


Le déficit commercial des États-Unis s'est encore réduit en mai pour atteindre son plus bas niveau en 18 mois sous l'effet d'exportations record dans un contexte de regain de tensions commerciales, selon des données publiées vendredi par le département au Commerce.


Le déficit des biens et services s'est établi à 43,1 milliards de dollars (-6,6%) avec des exportations en hausse de 1,9% à 215,3 milliards et des importations en progression de 0,4% à 258,4 milliards. Il faut remonter à octobre 2016 pour retrouver un niveau inférieur. Mais la tendance de fond reste inchangée puisque sur les cinq premiers mois de l'année, le déficit s'est inscrit en hausse de 7,9% par rapport à la même période de 2017. Et pour les seuls biens de marchandises, le déficit avec la Chine -au coeur du contentieux entre Washington et Pékin- s'est creusé de 9,5% entre janvier et mai.


 


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:02 | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

19/09/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Les dernières nouvelles justifient l'attentisme ambiant.»

OPINION Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi
Mis à jour le 15/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mardi
Mis à jour le 14/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce lundi
Mis à jour le 13/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

À surveiller: Bombardier, BlackBerry et Apple

Que faire avec les titres de Bombardier, BlackBerry et Apple?

10 choses à savoir jeudi

Tendance? Le homard cuit à la mari, Noël ne devrait pas coûter cher, comment écrire dans les airs... pour vrai.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:02 | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»