Titres en action: Couche-Tard, Cogeco, Walmart...

Publié le 12/07/2018 à 06:37, mis à jour le 12/07/2018 à 16:26

Titres en action: Couche-Tard, Cogeco, Walmart...

Publié le 12/07/2018 à 06:37, mis à jour le 12/07/2018 à 16:26

© lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:


(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)


 


 


Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 62,04$) ajoute 3% à ses gains le 12 juillet, flottant encore sur la bonne impression laissée par les résultats éclatants du quatrième trimestre dévoilés le 10 juillet. L’action de la société jusqu’à tout récemment boudée a rebondi de presque 12% depuis la veille des résultats annuels. Une deuxième étincelle ajoute peut-être à son élan: dans son discours du trône, le nouveau gouvernement ontarien a répété son intention d’élargir la vente de bière et de vin dans les dépanneurs, en parallèle au réseau public de magasins LCBO. Couche-Tard compte 834 Circle K en Ontario, parmi les 12740 dans le monde. La décision ontarienne, pour laquelle Couche-Tard avait fait pression, est une bonne nouvelle mais reste mineure pour la société, indique Desjardins qui estime tout de même son impact à 0,02 à 0,03$US par action. La bière et le vin représentent 12,5% des ventes des dépanneurs dans le monde. C'est une catégorie importante, souligne Keith Howlett. RBC, y voit un potentiel à long terme aussi pour le réseau de stations-d’essence Parkland Fuel (PKI, 33,75$) et ses magasins Marché Express et 59th Street Food, dont l’action gagne un mince 0,9%.


Même si les résultats du troisième sont globalement conformes aux attentes, l’action de Cogeco Communications (CCA, 70,60$) poursuit sa remontée avec un gain d’encore 8,4% le 12 juillet. Adam Shine de la Financière Banque Nationale attribue ce sursaut à une demi-douzaine de facteurs. Cogeco a moins perdu de clients que prévu au Canada en dépit de la consolidation de 22 systèmes de gestion du service à la clientèle en un seul, au plus récent trimestre. Les perspectives initiales fournies par la société pour 2019 sont aussi supérieures au consensus. Les investisseurs s’inquiètent moins qu’avant de la vente possible du bloc d’actions détenu par Rogers et des ambitions sans-fil de Cogeco.


Après une période de flottement pendant laquelle les investisseurs se sont concentrés sur les points faibles de la société, ces derniers deviennent plus réceptifs au potentiel qu’offrent la réduction de la dette en attendant le prochain achat américain, les dividendes croissants, la vente possible de centres de données canadiens de Pier 1 et sa percée sans-fil. L’analyste, qui a relevé son cours-cible de 6$ à 77$ le 5 juillet, rappelle que Cogeco se négociait à 95$ au début d’octobre 2017. 


L'annonce par Broadcom(AVGO, 243,44$US) du rachat de CA(CA, 37,21$US) pour 19G$US a poussé le titre de cette dernière à la hausse de 16%, dans les échanges avant l'ouverture des marchés. Il s'agit de la première acquisition réalisée par Broadcom depuis que l'administration Trump a bloqué son achat de Qualcomm pour des raisons de sécurité nationale en mars. Broadcom était alors basé à Singapour mais a depuis rapatrié son siège social aux États-Unis.


Le titre de la chaîne Walmart(WMT, 86,53$US) a reculé de 0,77% hier, alors qu'on a découvert qu'elle était à la recherche d'un acquéreur pour ses supermarchés au Japon, une opération qui pourrait lui rapporter de 300 à 500 milliards de yens (3,5 à 5 milliards $CA). Walmart, qui avait noué un partenariat avec l'enseigne Seiyu en 2002 avant d'en faire une filiale à part entière en 2008, connaît des difficultés dans l'archipel face à la concurrence de supérettes et du commerce en ligne, préférés par la clientèle japonaise.


Un nouveau chapitre s'ouvre dans la saga du rachat se la chaîne européenne Sky, maintenant que Comcast(CMCSA, 33,77$US) a bonifié son offre face à sa rivale 21st Century Fox(FOXA, 47,79$US). Comcast propose 34G$US, soit un milliard et demi de plus que la dernière offre de la Fox. Son titre s'est apprécié de 1,3% hier. L'action de Sky a pour sa part pris 52% depuis le début de l'année, et un 2% additionnel hier à la Bourse de Londres.


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Chute du pétrole: il ne faut pas crier au loup

Mis à jour le 09/11/2018 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Aux dires de deux experts, le déclin record du pétrole n'envoie pas de signal économique.

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...

À la une

Les «turbulences» aux États-Unis sont une occasion pour le Canada, selon Mitch Garber

Voici le plan de match du président du conseil d'Investir au Canada pour attirer davantage d'investisseurs étrangers.

Bourse: Wall Street termine sur une note négative

Mis à jour à 17:00 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La séance était très hésitante entre la faiblesse du secteur de l’énergie, le repli de grands noms.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:54 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»