Titres en action: CN, CP, Twitter...

Publié le 09/07/2018 à 06:46, mis à jour le 09/07/2018 à 13:56

Titres en action: CN, CP, Twitter...

Publié le 09/07/2018 à 06:46, mis à jour le 09/07/2018 à 13:56

© lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:


(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)


Les chemins de fer Canadien Pacifique (CP, 185,44$) et Canadien National (CNR, 110,66$) profitent de la mise à jour optimistes des analystes pour les résultats du deuxième trimestre attendus respectivement les 18 et 24 juillet. Plusieurs d’entre eux relèvent aussi leurs cours-cibles. Les deux titres gagnent donc environ 3% chacun, ce qui les hisse en tête des gagnants de l'indice S&P/TSX. Si les analystes prédisent tous un bon levier de rentabilité grâce au bon volume de transport et à la hausse des tarifs, leur titre favori varie d’un courtier à l’autre. Raymond James préfère le potentiel de rebond de Canadien Pacifique et hausse sa cible de 260 à 275$, tandis que Desjardins juge que le rétablissement de la fluidité du réseau de Canadien National offre de meilleures perspectives de placement. Il augmente son cours-cible de 112 à 118$.


Quel titre du S&P 500 a le mieux performé ces trois derniers mois? Pour le savoir, la firme FactSet a comparé leur prix de clôture au cours cible moyen des analystes. La société qui arrive au sommet en surprendra plus d'un. Il s'agit de Twitter(TWTR, 46,65$US), le réseau social qui semble s'être remis sur pris ces derniers temps. Son cours cible est de 32$US. À l'opposé, la société Xerox(XRX, 24,39$US) déçoit le plus, son cours cible de 37,40$US plaçant sa valeur 53% sous les attentes.


Quelle source de contenu vidéo est la plus populaire aux États-Unis? Le câble? YouTube? Non. Il semble que ce soit Netflix(NFLX, 408,25$US), selon un sondage dont les chiffres ont été publiés vendredi dernier. Le service vidéo en ligne arrive en tête avec 27% des répondants, contre 20% pour le câble et 18% pour l'antenne. Sa part grimpe à 40% chez les 18-24 ans, ce qui réjouit les analystes sur le long terme, et ce qui s'avère 27% de plus que son rival YouTube.


Le géant chinois des smartphones Xiaomi a connu des débuts difficiles lundi lors de sa première cotation à Hong Kong. Le titre a fini la séance en baisse de 1,18% -- à 16,80 dollars de Hong Kong -- par rapport au prix de 17 dollars (2,16 dollars américains) fixé pour l'introduction en Bourse (IPO), pourtant dans la fourchette basse de ce qui était attendu. À un moment, le titre a même perdu près de 6% avant de se reprendre.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street troublée par des propos de Trump

Mis à jour le 20/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les menaces de taxes douanières émises sur Twitter par le président inquiètent les marchés.

Titres en action: Aimia, Airbus, GE...

Mis à jour le 20/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici quelques annonces qui ont fait ou vont faire bouger les cours de ces entreprises.

OPINION Rogers épate, mais son action avait déjà prévu le coup
Bourse: meilleure séance de la semaine pour le TSX
Mis à jour le 19/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Comcast, Amex, IBM...
Mis à jour le 19/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Des données «portables» pour les internautes

20/07/2018 | AFP

Des géants de la tech, dont Facebook, promettent de faciliter la portabilité des données

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

20/07/2018 | Catherine Charron

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.