Titres en action: Couche-Tard, Tesla, Pepsi...

Publié le 10/07/2018 à 06:34, mis à jour le 11/07/2018 à 12:24

Titres en action: Couche-Tard, Tesla, Pepsi...

Publié le 10/07/2018 à 06:34, mis à jour le 11/07/2018 à 12:24

© lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:


(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)


Il faut croire que les attentes était trop modérées envers Alimentation Couche-Tard. La réaction des actionnaires ne s’est pas fait attendre. Le titre a grimpé de 11,5% jusqu’à 63,54$ en matinée avant d’atténuer son gain à 7%. Bien que l’exploitant de dépanneurs ait surpassé les prévisions sur toute la ligne, l’effet de surprise le plus prononcé concerne la hausse 1,8% des ventes par dépanneur comparable aux États-Unis. Il s’agit de la première croissance séquentielle dans ce marché-clé depuis dix trimestres, indique Patricia Baker de Banque Scotia. L’analyste signale aussi la hausse de 50 points de base de la marge brute de la vente de marchandises aux États-Unis, sans l’effet de l’acquisition de CST Brands et de Holiday StationStores.


Le constructeur américain de véhicules électriques haut de gamme Tesla a conclu un accord pour construire une gigantesque usine à Shanghai capable de produire 500.000 automobiles par an, ont annoncé mardi les autorités locales. La construction de cette usine constituera la plus importante implantation hors des Etats-Unis du groupe Tesla, qui cherche à se développer sur les marchés mondiaux et voyait dernièrement ses projets mis en danger par l'intensification du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.


C'est journée de résultats pour PepsiCo(PEP, 107,76$US), aujourd'hui. Au second trimestre, ses résultats ont dépassé les attentes, sa filiale Frito-Lay faisant mieux qu'anticipé, avec une croissance de 4%. Sa division des boissons a reculé de 1%. Le bénéfice par action est à 1,61$US (consensus: 1,52$US), sur des revenus de 16,09 milliards $US (consensus: 16,04G$US). Le titre a pris 2% dans les échanges avant l'ouverture, ce matin.


L'année 2018 en Bourse sera plus volatile que les années passées, selon George Putnam, auteur d'une infolettre fort populaire appelée la Turnaround Letter. Ça signifie qu'il existe des occasions sur le marché. Son exemple: le service de plats prêts-à-cuisiner Blue Apron(APRN, 3,44$US), dont le titre se négocie actuellement au tiers de sa valeur établie lors de son entrée en Bourse, l'automne dernier. BIen financée et reprise par des dirigeants prometteurs, la société a ce qu'il faut pour survivre à une concurrence moins bien organisée, ce qui devrait faire monter sa valeur.


Le groupe de télévision Sky est quant à lui monté de 2,25% à 1.501,50 pence après que le Financial Times eut affirmé que le groupe américain 21st Century Fox de Rupert Murdoch envisageait de déposer une nouvelle offre, plus généreuse, pour acheter l'intégralité des parts de Sky qu'il ne possède pas déjà. Cette offre aurait pour objectif de dépasser celle d'un autre groupe américain, Comcast, qui avait surenchéri sur une première offre de Fox.


Le géant britannique des supermarchés Tesco a cédé 2,00% à 254,70 pence. Il a annoncé que son directeur général pour le Royaume-Uni et l'Irlande, Charles Wilson, devait quitter son poste en raison d'un cancer, bien qu'il conserve d'autres fonctions au sein du groupe. M. Wilson avait auparavant dirigé avec succès le grossiste Booker, récemment absorbé par Tesco. Les deux compagnies ayant le plus baissé sont de nouveaux les compagnies de gestion d'eau Severn Trent, qui perd 3,64% à 1.930,00 pence, et United Utilities, qui descend de 4,04% à 735,40 pence.


Le constructeur aéronautique Boeing (+1,53% à 347,16 dollars) a annoncé mardi avoir enregistré une hausse de 6% de ses livraisons d'avions commerciaux au deuxième trimestre, tirées essentiellement par son moyen-courrier B737.


Le groupe de grande distribution Nordstrom a perdu 2,67% à 52,09 dollars alors qu'il a anticipé mardi à l'occasion d'une journée investisseurs une croissance de ses ventes de 3 à 4% par an d'ici 2022. Toutefois, la division des vêtements et des chaussures ne va croître en moyenne que de 1% par an, a indiqué la société.


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

La fermeture d'une raffinerie des É-U nuira au pétrole canadien

Une interruption de production du plus gros acheteur américain de pétrole lourd canadien devrait ...

Uni-Sélect se met en vente, le PDG quitte

Mis à jour le 18/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG quitte subitement et Uni-Sélect embauche JP Morgan pour un examen stratégique.

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

13:38 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.