Ce qui bouge en Bourse avant l'ouverture vendredi

Publié le 07/12/2018 à 07:41

Ce qui bouge en Bourse avant l'ouverture vendredi

Publié le 07/12/2018 à 07:41

Un appareil Embraer du transporteur aérien KLM.

Un appareil Embraer du transporteur aérien KLM. (Photo: 123rf.com)

1- Un tribunal fédéral de Sao Paulo a suspendu jeudi l'accord de partenariat entre les constructeurs américain Boeing et brésilien Embraer, en attendant que le nouveau gouvernement de Jair Bolsonaro entre en fonction en 2019.


La justice brésilienne a demandé «la suspension immédiate des tractations entre Boeing et Embraer» qui avaient annoncé en juillet la signature d'un protocole d'accord pour créer une co-entreprise, en raison de la «proximité de la prise de fonction du nouveau président de la République», au 1er janvier.


Le tribunal a souhaité «éviter que d'éventuelles actions concrètes soient prises durant cette période» de transition, qui pourraient être irréversibles.


L'État brésilien doit donner son feu vert à cet accord entre les avionneurs. Il dispose d'un droit de veto sur les décisions stratégiques d'Embraer dans lequel il a une «golden share».


Au terme de l'accord passé entre les deux groupes, Boeing doit s'emparer de la totalité des activités civiles d'Embraer pour 3,8 milliards de dollars, une opération qui lui permettra de concurrencer son rival européen Airbus dans le segment des avions régionaux.


 


2- Les ministres de l'OPEP ont repris vendredi leurs discussions à Vienne, espérant s'entendre sur une baisse de production de pétrole avant de rencontrer leurs alliés, dont la Russie, avec l'objectif commun d'enrayer la chute des cours observée depuis deux mois.


«Non, je ne suis pas confiant» qu'un accord sera trouvé, a reconnu jeudi soir le ministre saoudien de l'Énergie, Khaled al-Faleh, après une longue journée de négociations au siège de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).


Au terme de ces discussions, les producteurs n'ont pas pu présenter d'accord chiffré de réduction, même s'ils ont témoigné de leur volonté de diminuer les extractions.


Car tous s'accordent sur un point: l'offre dépasse la demande et a conduit à une chute de plus de 30% des prix en deux mois. Une évolution qui satisfait les consommateurs, mais non des producteurs eux-mêmes très dépendants des revenus pétroliers.


Pour l'OPEP et ses alliés, une alliance de 25 pays au total qui assure environ la moitié de l'offre mondiale, il serait donc vertueux de ralentir la production.


 


3- Les marchés boursiers américains se dirigent vers une ouverture à la baisse. Les contrats à terme du S&P 500 reculent de 0,62% vers 7h30, alors que ceux du Dow Jones et du Nasdaq baissent respectivement de 0,56% et de 0,71%.


En Europe, à la mi-séance, les indices sont au vert. À Londres, le FTSE 100 avance de 1,29% à 6791 points. À Paris, le CAC 40 progresse de 1,23% à 4 839 points. À Francfort, le Dax gagne 0,50% à 10 864 points.


 


4- Au Japon, la Bourse de Tokyo a fini sur un rebond vendredi au lendemain d'un net déclin, revigorée par des informations de presse sur la politique monétaire américaine, dans un climat attentiste avant la publication de chiffres sur l'emploi américain.


À l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,82% (+177,06 points) à 21 678,68 points.


En Chine, La Bourse de Hong Kong a terminé une semaine difficile en baisse, subissant une vague de cessions de titres en fin de journée alors que les investisseurs s'inquiétaient des tensions sino-américaines tout en surveillant les chiffres à venir sur l'emploi aux États-Unis. L'indice composite hongkongais Hang Seng a perdu 0,35%, soit 92,62 points, à 26 063,76 points. En Chine continentale, l'indice composite de référence de la Bourse de Shanghai est resté à l'équilibre, ne prenant que 0,71 point, à 2.605,89 points.


 


5- Les marchés boursiers sont en attente des données sur l’emploi de novembre aux États-Unis et au Canada. Les chiffres seront publiés à 8h30. Aux États-Unis, on s’attend à la création de 200 000 emplois et à ce que le taux de chômage reste stable à 3,7%.


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.