Les marchés : Bernanke tente de rassurer

Publié le 25/02/2009 à 00:00

Les marchés : Bernanke tente de rassurer

Publié le 25/02/2009 à 00:00

Les marchés ont accrochés au témoignage du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke. Il expliquait au Congrès les détails de la mise en œuvre du plan de sauvetage des banques américaines.



Que se passerait il si l’immobilier baissait de 22% et le chômage grimpait à 10% ? Ce sont, en substance, les hypothèses auxquelles sont soumises les banques pour savoir si elles ont besoin de capital. En cas de capital insuffisant, elles auront six mois pour trouver du financement privé à défaut de quoi elles pourront se prévaloir des aides de l’État sous forme d’actions privilégiées convertibles en actions ordinaires.



«Nous n’envisageons pas de nationalisation qui écarterait les actionnaires actuels et par laquelle le gouvernement prendrait le contrôle de la banque», a-t-il souligné.



Ces propos ont rassuré les marchés qui, malmenés en matinée, sont remontés grâce à une appréciation des financières.



Le marché a aussi repris pied à la lecture des données sur les ventes de maisons existantes. Si ces ventes ont baissé de 5,6%, les investisseurs notent que les inventaires n’ont pas augmenté pour autant, ce que certains interprètent comme le signal précurseur d’un éventuel plancher dans les prix.



Le Dow Jones termine tout de même en baisse de 1,09% à 7270 points. Le S&P500 perd 1,07 % à 764 points et le Nasdaq perd 1,14% à 1425 points.



À Toronto, le TSX est mené par les financières et le pétrole et gagne 0,93% pour atteindre 7932 points.



Les financières mènent le rebond en gagnant 3%, sous l’effet de la stabilisation provenant du secteur financier américain. La Banque TD annonce aussi des bénéfices de 712 millions de dollars ce qui rassure les marchés sur les bilans bancaires canadiens.



Le secteur de l’énergie remonte de 1,7% alors que le pétrole a connu une hausse de 6% menant le prix du baril à 42,63 dollars américains le baril à New York. Les investisseurs reprennent confiance alors que les inventaires de pétrole aux Etats-Unis grimpent moins que prévu suggérant une hausse de la consommation d’essence.



En Europe, on a constaté une timide reprise sur la Bourse de Londres qui gagne 0,85% à 3848 points. Celle de Paris perd 0,41% à 2696 points alors que la Bourse de Francfort perd 1,27% à 3846 points.



En Asie, le Nikkei de Tokyo a rebondi de 2,65% à 7461 points alors que le Hang Seng de Hong Kong a pris 1,61% à 13005 points. Mais le Xinhua de Shanghai perd 0,08% à 6350 points.



L’or était en léger repli et passait à 966 dollars américains l’once alors que le dollar canadien reculait légèrement pour tomber à 79,88 cents américains.

image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.