Les marchés : inquiétude et extrême volatilité

Publié le 16/01/2009 à 00:00

Les marchés : inquiétude et extrême volatilité

Publié le 16/01/2009 à 00:00

Par Dominique Lemoine
«L’incertitude fait en sorte que les banques, qui sont le moteur d’une reprise économique, sont de plus en plus prudentes», selon Charles Huot, directeur général actions institutionnelles chez BMO Marchés des capitaux. Il précise que le secteur bancaire a perdu environ 6% cette semaine à Toronto.



L’absence de signes encourageants depuis le début de la saison des bénéfices et l’accumulation des entreprises, comme Nortel, qui se placent sous la protection de la faillite sont d’autres sources d’inquiétudes, selon Charles Huot. Il s’attend d’ailleurs à une prolifération des entreprises qui se placeront sous la protection de la faillite en 2009.



Les indices tiraillés entre enthousiasme et inquiétude



La remontée des indices nord-américains entrepris jeudi sous l’effet du dévoilement du plan de relance des démocrates s'est estompée en fin d'avant-midi vendredi. Les titres des financières canadiennes ont entraîné le TSX en territoire négatif, avant que l'énergie et les matériaux ne reprennent le dessus en après-midi.



En début de journée, s’ajoutant à l’effet Obama, les investisseurs sur les indices américains avaient réagi positivement à l'octroi de fonds d'urgence à Bank of America par le gouvernement américain et à l'annonce de la division de Citigroup en deux entités.



Vers 10h, tous les indices nord-américains étaient en hausse. Peu avant-midi, seul le Dow Jones parvenait à se maintenir en hausse.



Tous les indices ont finalement conclu la séance en hausse.



Le TSX a pris 0,46%, ou 40,79 points, à 8920. Le S&P 500 a gagné 0,76%, ou 6,38 points, à 850,12. Le Dow Jones a augmenté de 0,84%, ou 68,73 points, à 8281,22. Le Nasdaq est passé à 1529,33 points, en hausse de 1,16%. 



L'attrait d'actions à prix d'aubaines sur les marchés américains en fin de journée semble avoir supplanté les craintes concernant les pertes des banques, selon Bloomberg.



Le prix du brut a gagné 1,11 dollar américain à New York, passant à 36,51 dollars. Le prix de l’or a atteint 839,9 dollars américains, en hausse de 32,6 dollars. Le dollar canadien a pris 0,16 cent par rapport au dollar américain, à 80,06 cents.



Le monde accueille le plan Obama



En Europe, le FTSE-100 de Londres a terminé avec un gain de 0,63%, ou 25,95 points, à 4147,06. Le DAX allemand a gagné 0,68%, ou 29,55 points, à 4366,28. Le CAC40 à Paris a pris 0,7%, ou 20,87 points, à 3016,75 points.



En Asie, le Nikkei japonais a fait un gain de 2,58%, ou 206,84 points, à 8 230,15 points. Le Hang Seng de Hong Kong a gagné 0,09%, ou 12,55 points, à 13 256 points. Le Straits Times de Singapour a pris 1,55%, ou 26,39 points, à 1730.

image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Investissement Québec doit prendre plus de risques, dit Fitzgibbon

«Il y a une carence dans la chaîne de capitaux avec le capital de démarrage», affirme le ministre de l'Économie.

Ce qu'il faut retenir de la performance de Walmart Canada

La hausse de 1,1% des ventes comparables au 4e trimestre est bien pâle par rapport au bond de 4,2% aux États-Unis.

Walmart surprend au quatrième trimestre, l'action bondit

10:28 | AFP

Walmart a annoncé mardi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, et le titre grimpait de près de 4% à New York.