Les marchés : le carnage se poursuit

Publié le 22/12/2008 à 00:00

Les marchés : le carnage se poursuit

Publié le 22/12/2008 à 00:00

«Le père Noël ne s’est pas encore présenté», dira Luc Girard, directeur, Groupe Conseil en portefeuilles chez Valeurs Mobilières Desjardins. Les marchés boursiers accusaient encore des pertes.


« Les investisseurs avaient les yeux rivés sur la perte chez Toyota et les ennuis du secteur de l’automobile mondial», explique Luc Girard, « les craintes de récession L’emportent donc sur les perspectives de reprise et même l’annonce d’une baisse de taux d’intérêts en Chine n’a pas suffi à renverser la tendance».


Le TSX est le plus grand perdant lâchant 3,54% à 8249 points. L'indice est tiré vers le bas par les titres du secteur de l'énergie (-5,69%) et des matériaux (-5,6%) alors que le pétrole est encore faible à 39,92 dollars américains le baril sur fonds de craintes de ralentissement américain encore plus prononcé et prolongé. Les financières ont aussi accusé un recul de 2,1%.


Aux États-Unis, le Dow Jones, poussé par une hausse de fin de journée ne perdait que 0,69% à 8520 points. Mais le S&P500 perdait 1,82% à 871 points et le Nasdaq perdait 2,50% à 1532 points.



En Europe, les marchés ont aussi suivi l'Amérique du Nord dans le rouge. Le FTSE de Londres perdait 0,88% à la clôture, alors que le CAC40 de Paris perdait 2,31% et que le Dax allemand perdait 1,23%.



En Asie, le Nikkei gagnait 1,57%, alors que le Hang Seng perdait 3,34% et que le Xinhua perdait 1,88%.


Dans ce contexte de déprime boursière, l’or reprend du galon et s’affirme comme valeur refuge. L’once d’or valait 847,20 dollars américains, soit une hausse de 9,80 dollars américains.



Le dollar canadien a résisté à la baisse du pétrole et remontait à 82 cents américains.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

21/02/2019 | Daniel Germain

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse Ă©chappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.