Bourse: Wall Street optimiste avant l'inflation

Publié le 13/02/2018 à 09:50, mis à jour le 13/02/2018 à 16:37

Bourse: Wall Street optimiste avant l'inflation

Publié le 13/02/2018 à 09:50, mis à jour le 13/02/2018 à 16:37

Wall Street a terminé en hausse mardi après avoir évolué une partie de la séance dans le rouge, les investisseurs affichant leur optimisme à la veille d'un rapport sur l'inflation aux États-Unis.


État de la situation (clôture)


TSX: -0,17% à 15216 points
S&P 500: +0,26% à 2662 points
Dow Jones: +0,16% à 24640 points
Nasdaq: +0,45% à 7013 points
Baril de pétrole: -0,17% à 59,19 $US
Once d'or: +0,38% à 1331 $US
Dollar canadien: -0,12% à 0,794 $US


Contexte 


"Il y a eu peu d'événements majeurs lors de la séance mais un élément notable est celui du recul du taux de rendement sur la dette américaine à 10 ans qui a encouragé le marché", a observé Tom Cahill de Ventura Wealth Management. 


Après avoir connu une poussée de fièvre ces derniers jours, celui-ci baissait à 2,829% contre 2,859% la veille et celui à 30 ans reculait à 3,115% contre 3,144% lundi soir.


L'évolution de ces taux est sensible aux prévisions de hausse de l'inflation, ils s'étaient notamment enflammés après la publication il y a quelques jours d'un rapport évoquant une forte progression des salaires aux Etats-Unis.


Mais à la veille de la publication de l'indice des prix à la consommation pour janvier (CPI), les investisseurs semblaient sereins.


"Le rapport sur les salaires a été selon moi artificiellement élevé en raison des conditions météos défavorables. Les chiffres de demain devraient être moins élevés", a détaillé M. Cahill.


"Ces données seront surveillées au microscope car la question de fond sera de savoir si l'inflation gagne réellement en traction", a noté quant à elle Quincy Krosby de Prudential.


A l'inverse, une hausse de l'inflation pourrait encourager la banque centrale américaine (Fed) à accélérer ses hausses de taux d'intérêt et à mettre fin plus rapidement que prévu à l'environnement très favorable de taux bas dans lequel évoluent les entreprises et les ménages américains depuis 2009.


Les analystes s'attendent à une progression de 0,2% d'un mois sur l'autre, hors prix de l'énergie et de l'alimentation.


Très discret lors de la lourde chute des indices la semaine dernière, le nouveau président de la banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, a par ailleurs effectué mardi sa prestation de serment à Washington.


Républicain modéré, juriste de formation et ex-banquier d'affaires membre du directoire de la Fed depuis cinq ans, M. Powell a réaffirmé son intention de poursuivre la politique menée par l'ancienne présidente de l'institution Janet Yellen.


Titres en action


Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, présente ses prévisions de résultats de Canadian Tire(CTC.A, 162,55$), attendus mercredi. L'analyste anticipe un bénéfice de 3,87$ par action, contre 3,46$ l'action l'an dernier. En moyenne, les analystes visent 3,79$ l'action. M. Howlett souligne que la météo a été favorable aux produits et services saisonniers du détaillant. En revanche, celle qui exploite aussi les chaînes L'Équipeur et Sports Experts devra se comparer à une période très favorable au chapitre des ventes l'an dernier(les ventes des magasins ouverts depuis un an avaient bondi de 8,1%). M. Howlett maintient sa recommandation d'achat pour le titre et sa cible de 184$.


Steve Arthur, de RBC Marchés des capitaux, présente ses prévisions de résultats d’Uni-Sélect(UNS, 26,05$), attendus le 19 février. Il s’agira du premier trimestre complet incluant les résultats de l’entreprise britannique Parts Alliance. Les ventes devraient donc bondir de 40,7% à 410M$. L’analyste anticipe un bénéfice ajusté de 0,31$ par action. M. Arthur estime que le titre se négocie à une valorisation attrayante de 11,6 fois le bénéfice de 2019, comparativement à 13,9 fois pour l’ensemble des sociétés du secteur. Il réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 33$.


Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, amorce le suivi de la marque canadienne iconique Roots Corporation(ROOT, 11,27$) avec une recommandation surperformance et une cible de 13,50$. Cela laisse entrevoir un rendement total de près de 20%. Plus de détails dans notre rubrique titres à surveiller.


Groupe TMX(X, 74,92$) dévoile ses résultats du quatrième trimestre ce matin. L’exploitant de la Bourse de Toronto a dégagé un bénéfice ajusté de 1,22$ par action, mieux que celui de 1,18$ l’action attendu des analystes.


Raymond James ajoute le titre de Trican Well Service(TCW, 3,32$) à sa liste de titres de prédilection du moment. L’analyste Andrew Bradford fait aussi passer sa recommandation d’achat fort à surperformance. Sa cible étant à 8$, elle laisse entrevoir un gain potentiel de 141%. Le titre a été un des pires de son secteur dans la dernière année, cédant 32% au cours des trois derniers mois.


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Bourse: l'histoire ne se répète pas, mais rime

BLOGUE. La performance de la Bourse et des secteurs correspond tout à fait au comportement prévu en fin de cycle.

La légalisation du cannabis ne plaît plus aux investisseurs

17/10/2018 | Catherine Charron

«J’ai eu une bonne séquence, pourquoi prendre le risque ?», serait le modus operandi selon un analyste.

À la une

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.