Bourse: l'optimisme de la Fed a déstabilisé les marchés

Publié le 13/06/2018 à 09:07, mis à jour le 13/06/2018 à 16:39

Bourse: l'optimisme de la Fed a déstabilisé les marchés

Publié le 13/06/2018 à 09:07, mis à jour le 13/06/2018 à 16:39

Les commentaires optimistes de la Banque centrale américaine (Fed) sur l'économie américaine associés à sa décision, attendue, de relever ses taux directeurs, ont fait monter le billet vert mercredi et légèrement baisser les indices nord-américains.


La Fed a d'une part relevé ses prévisions de croissance et d'inflation pour cette année.


Comme prévu elle a aussi relevé son taux directeur pour la 2e fois de l'année, et signalé qu'elle prévoyait deux autres hausses de taux supplémentaires d'ici fin 2018.


Or, toute hausse de taux rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les cambistes.


Cette décision tend parallèlement à rendre plus élevé le coût des emprunts, aussi bien pour les entreprises que pour les investisseurs. Les courtiers de Wall Street, qui ont beaucoup profité au cours des dernières années des taux bas de la Fed, accueillent donc généralement une telle décision avec circonspection.


À la clôture


L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a perdu 23,16 points pour terminer la séance à 16 265,82 points.


À la Bourse de New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 119,53 points à 25 201,20 points. L'indice élargi S&P 500 a cédé 11,22 points à 2775,63 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a perdu 8,09 points à 7695,70 points.


Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 76,99 cents US, en hausse de 0,09 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.


À la Bourse des matières premières, le prix du pétrole brut a gagné 28 cents US à 66,64 $ US le baril, tandis que celui de l'or a pris 1,90 $ US à 1301,30 $ US l'once. Le cours du cuivre a avancé d'environ 1 cent US à 3,25 $ US la livre.


Contexte


Les indices ont piqué du nez après la diffusion par la Fed d'un communiqué relevant ses prévisions de croissance et d'inflation pour 2018. Pour éviter une éventuelle surchauffe de l'économie, l'institution a remonté ses taux d'intérêt pour la seconde fois de l'année mais a aussi prévu deux hausses de taux supplémentaires d'ici fin décembre.


Toute décision de cette nature rend de façon générale plus cher le coût des emprunts pour les particuliers et les entreprises, ce qui pourrait freiner leurs dépenses de consommation et d'investissement et éventuellement peser sur la croissance.


Elle importe aussi aux courtiers de Wall Street, qui ont beaucoup profité au cours des dernières années des taux bas de la Fed et accueillent donc généralement une telle décision avec circonspection.


Au final, «les décisions de la Fed correspondaient plutôt aux attentes mais le fait qu'elle se soit montrée un peu plus agressive que prévu a pu rendre quelques investisseurs nerveux», a souligné Art Hogan de Wunderlich Securities.


Sur le marché obligataire, les taux d'intérêt ont grimpé avant de se stabiliser, le rendement sur la dette américaine à 10 ans évoluant vers 20H15 GMT à 2,971% contre 2,961% mardi soir et celui à 30 ans à 3,093% contre 3,094% à la précédente fermeture.


Le marché a aussi été secoué mercredi par des informations de presse sur la préparation de nouvelles sanctions américaines contre la Chine, annoncées peut-être dès vendredi.


De grandes multinationales comme l'avionneur Boeing ou le fabricant d'engins de chantier Caterpillar, deux membres du Dow Jones qui pourraient pâtir des tensions commerciales, ont respectivement baissé de 1,83% et 1,77%.


Titres en action


Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises. >>>À lire ici<<<




image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: est-ce l'orage avant l'éclaircie?

BLOGUE. Un mois de décembre aussi affreux est historiquement de mauvais augure mais la Fed peut encore changer la donne

MTY: deux autres achats mineurs dans son assiette

MTY s'offre une quatrième chaîne de hamburgers gastronomiques, mais les analystes attendent de plus gros achats.

À la une

Comment les gilets jaunes pourraient changer la France

14/12/2018 | François Normand

ANALYSE - Les gilets jaunes sont le symptôme d'un malaise profond. Et cela va bien au-delà du pouvoir d'achat.

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.

10 choses à savoir cette fin de semaine

15/12/2018 | Alain McKenna

Le nombre de fumeurs aux États-Unis atteint un creux historique, 127 pays comptent bannir le plastique jetable...