Bourse: il y a de l'huile américain sur le feu chinois

Publié le 15/06/2018 à 09:38, mis à jour le 15/06/2018 à 13:00

Bourse: il y a de l'huile américain sur le feu chinois

Publié le 15/06/2018 à 09:38, mis à jour le 15/06/2018 à 13:00

La Bourse de Toronto retraitait vendredi, tirée vers le bas par les pertes du secteur de l'énergie et la baisse du cours du pétrole. Les principaux marchés américains, de leur côté, affichaient de nets reculs, secoués par la confirmation de tarifs douaniers par Washington sur 50 milliards de dollars d'importations chinoises, une décision éveillant la crainte d'une escalade de représailles.


Rassurées par les décisions monétaires de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE), les Bourses doivent malgré tout composer avec la menace de guerre commerciale.


En l'absence d'actualité macroéconomique majeure, de nouveaux développements dans les relations entre Washington et ses partenaires pourraient orienter le marché.


«S'il y a de l'huile sur le feu, les marchés pourraient être nerveux mais l'absence d'annonces concernant des barrières commerciales pourrait donner lieu à un mouvement de stabilisation, voire de hausse», a-t-il estimé., a indiqué à de l'AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué de Mirabaud Asset Management.


À mi-séance


L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois cédait 14,70 points à 16 314,26 points après environ 90 minutes d'opérations.


À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles rendait 217,75 points à 24 957,56 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 perdait 12,33 points à 2770,16 points. L'indice composé du Nasdaq reculait de 33,21 points à 7727,83 points.


Sur le marché des devises, le dollar canadien se négociait à 75,79 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 76,62 cents US de la veille.


À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut perdait 1,61 $ US à 65,28 $ US le baril, tandis que celui de l'or effaçait 24,90 $ US à 1283,40 $ US l'once. Le prix du cuivre plongeait de 7 cents US à 3,15 $ US la livre.


Contexte


La Bourse de New York avait terminé en ordre dispersé jeudi, le Nasdaq (+0,85%) atteignant un niveau inédit à la faveur d'indicateurs encourageants sur l'économie américaine tandis que le Dow Jones (-0,10%) était freiné par General Electric et les tensions commerciales.


Avant l'ouverture de la séance vendredi, l'administration américaine a dévoilé la liste des produits chinois qui seront soumis à des tarifs douaniers supplémentaires de 25%, certains à partir de début juillet.


La Chine a déjà annoncé qu'elle allait imposer des taxes équivalentes à celles de Washington en guise de représailles.


Or Donald Trump a aussi menacé de nouvelles mesures si la Chine venait à répliquer.


«Il est difficile de savoir si tout cela n'est pas qu'un vaste jeu de négociations qui se conclura avant que quiconque ne soit vraiment affecté ou si c'est le début d'un cycle pouvant créer de réels dégâts économiques», a souligné Patrick O'Hare, de Briefing.


Les indices de Wall Street se sont «dans un premier temps, sans surprise, rétractés sans toutefois tomber en chute libre», a-t-il ajouté. «On peut se demander si tous ces gros titres sur le commerce ne servent pas d'excuse aux investisseurs pour retirer un peu d'argent de la table après une belle progression» de la Bourse ces derniers temps.


Les indicateurs du jour sur l'économie américaine étaient mitigés, entre une nette accélération de l'activité manufacturière dans la région de New York en juin, à son plus haut depuis octobre, et un léger repli de la production industrielle dans l'ensemble du pays en mai, le premier recul de cette statistique depuis le début de l'année.


Le marché obligataire progressait: signe d'une demande accrue, le taux d'intérêt sur la dette américaine à 10 ans reculait à 2,908%, contre 2,935% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,029%, contre 3,055% à la précédente fermeture.


Titres en actions


Parmi les titres en action ce vendredi, Canada Goose a annoncé ces ouvertures au moment de dévoiler un bénéfice de 8,1 millions $ ou 7 cents par action au quatrième trimestre, comparativement à une perte de 23,4 millions $ ou 23 cents par action diluée l'an dernier. Suivez les autres titres qui font bouger les investisseurs ce matin en cliquant ici.


 

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Bourse: records pour le S&P 500 et le Dow Jones

Mis à jour il y a 4 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le S&P 500 et le Dow Jones évoluaient à des niveaux record jeudi peu après l'ouverture.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:02 | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»

À surveiller: Bombardier, BlackBerry et Apple

Que faire avec les titres de Bombardier, BlackBerry et Apple?