Bien du nouveau sous le soleil de l'été indien

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Septembre 2017

Bien du nouveau sous le soleil de l'été indien

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Septembre 2017

Par Claudine Hébert

DOSSIER RÉUNIONS ET CONGRÈS.Le tourisme d'affaires continue de susciter les investissements au Québec. Petit tour d'horizon des nouveautés et autres bonnes nouvelles de l'industrie.


Une industrie de 268 M $


Près de 3 000 congrès et événements de 40nuitées et plus se sont déroulés en 2016 sur le territoire québécois. Selon l'Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ), le tourisme d'affaires a rapporté plus de 268 M $ l'an dernier. Ces activités ont totalisé 567 833 nuitées, soit près de 11 000 par semaine. Notez que l'APCQ a reçu le statut d'association sectorielle du ministère du Tourisme.


Le Groupe Germain s'illustre aux Rebels


Grâce à la suppression, en décembre dernier, de l'heure de départ fixe dans ses hôtels LeGermain et Alt, au Canada, une première dans l'industrie touristique canadienne, le Groupe Germain s'est hissé parmi les finalistes de la catégorie Innovation, au gala The Rebels, présenté en juin dernier dans le cadre du congrès LeMiami, en Floride. Celui-ci réunit plus de 1 300professionnels de l'industrie touristique et a pour but de dévoiler les plus récentes tendances et innovations dans le monde du voyage. Les grands honneurs sont allés au service de réservation de dernière minute en ligne One : Night.


 


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER RÉUNIONS ET CONGRÈS: FAIRE SORTIR LES MILLÉNIAUX


 


Montérégie


Le ­Centre de congrès de ­Saint-Hyacinthe ouvrira ses portes en novembre prochain.


Ouverture du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe


Le tout nouveau centre de congrès maskoutain disposera d'une surface de plus de 25 000 pi2 et ouvrira ses portes en novembre prochain. L'ouverture de l'hôtel Sheraton, qui comptera 221 chambres, suivra, pour sa part, en avril 2018. Plus d'une soixantaine d'organisations ont déjà réservé le complexe pour la tenue d'événements qui seront présentés au cours des deux prochaines années. L'arrivée de ces toutes nouvelles infrastructures construites au coût de 65 M $ coïncide également avec la création d'un nouveau club d'ambassadeurs pour promouvoir Saint-Hyacinthe en tant que destination. «La ville compte tenir une cinquantaine d'événements d'ici la fin de l'année», soutient Nancy Lambert, directrice Tourisme et congrès, à Saint-Hyacinthe. Les bureaux de l'équipe de Mme Lambert seront d'ailleurs relocalisés au Centre de congrès.


Près de 1 M $ pour le Fort-Chambly


Dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, le lieu historique national du Fort-Chambly souhaite accueillir des milliers de visiteurs. «Y compris des dizaines de groupes d'affaires», souligne Hélène Grenier, agente de location pour l'établissement vieux de 300 ans. Près de 1 M $ ont été investis pour rafraîchir les aires d'accueil et réaménager la salle Jacques-de-Chambly, ce qui lui permettra d'accueillir des événements privés d'une centaine de personnes. L'endroit se prête à des lancements, des cocktails, des banquets, des réunions d'affaires et de la formation.


Du nouveau au réseau C Hôtels


Le réseau C Hôtels poursuit son expansion au Québec. La cache du Lac Champlain, à Venise-en-Québec, a ouvert ses portes cet été. Construis au coût de 17 M $, l'établissement compte 56 chambres, un spa et deux salles de réunion, dont une pouvant accueillir 250 personnes. À Thetford Mines, La cache du Domaine a, quant à elle, inauguré son Noah Spa au cours de l'été. Évalué à 4 M $, l'établissement propose un circuit eau énergique unique au pays.


Depuis un an, le ­Vignoble 1292, à ­Saint-Blaise-­sur-Richelieu, dispose d’une nouvelle salle de réception pouvant accueillir 100 personnes.


Rendez-vous au vignoble


Depuis un an, le Vignoble 1292, à Saint-Blaise-sur-Richelieu, dispose d'une nouvelle salle de réception pouvant accueillir 100 personnes. Au total, les propriétaires des lieux ont investi 600 000 $ pour aménager leur infrastructure d'accueil. Et cela rapporte. «Plus de 25 % de notre volume d'affaires provient des réservations faites par les entreprises», indique Michel Lefebvre, copropriétaire du Vignoble, qui loue également une salle de 40 personnes. Des firmes comptables, des entreprises de services financiers, ainsi que des syndicats agricoles constituent la clientèle principale qui réserve l'établissement à la journée.


Une salle de plus à l'Espace Rive-Sud


Le pavillon du défunt parcours de golf La Prairie vient de se doter d'une septième salle, le Héron Coiffé. La salle à manger et la boutique du pro du bâtiment ont été réaménagées, au coût de 60 000 $, pour créer un nouvel espace pouvant recevoir les groupes de 120 personnes. «C'est la dimension de salle qui nous manquait. Chaque année, on devait refuser au moins une douzaine de groupes faute de pouvoir leur offrir cet espace apprécié pour la tenue de colloques et d'ateliers», indique Alain Beaulac, responsable du développement des affaires pour Espace Rive-Sud. Depuis sa création il y a deux ans, Espace Rive-Sud accueille entre 400 et 500événements d'affaires réunissant chacun de 25 à 400 personnes, par année.


Gaspésie


Hostellerie BaieBleue : 10,5 M $ en 10ans


Le complexe hôtelier de Carleton-sur-Mer vient de parachever les travaux de sa section affaires, qui comprend une vingtaine de chambres. Ces travaux, de 500 000 $, ont permis de doter les nouvelles chambres d'un bureau de travail avec multiprises, d'une salle de bain revampée et d'un design contemporain avec une touche de bois moderne. Ce sont, au total, 10,5 M $, dont 7 M $ pour le Centre des congrès de la Gaspésie, qui ont été investis depuis 2007 dans l'établissement. L'ensemble de ces travaux a permis à celui-ci d'enregistrer une hausse de 15 % de sa clientèle d'affaires. Et, autre bonne nouvelle pour l'hôtel, le chef exécutif Philippe Allaire a terminé 3e au concours La Toque, présenté à Québec, en avril dernier.


Une p'tite crevette avec ça ?


Les organisateurs d'événements qui choisissent Matane comme lieu de rendez-vous cet automne pourront concocter un menu mettant en vedette les populaires crevettes de Matane, et non pas les crevettes nordiques, pêchées un peu partout dans l'Atlantique Nord. Plus d'une vingtaine d'entreprises de la ville (restaurants, hôtels, fumoirs et poissonneries) se sont regroupées dans le but de repositionner Matane comme destination gourmande pour amateurs de petites crevettes. «On mise sur cette nouvelle campagne afin que notre saison touristique coïncide avec la saison de pêche de la crevette, une des plus longues au Québec puisqu'elle s'étend d'avril à novembre», indique Nathalie Blouin, directrice marketing du groupe hôtelier Riôtel.


Laurentides


Vroum ! Vroum !


Vous rêvez de conduire une Ferrari F430 ou encore une Lamborghini Gallardo L560 ? Icar Mirabel vous en donne l'occasion. Située depuis 2008 dans la cour de l'Aéroport international Montréal-Mirabel, l'entreprise dispose d'une piste d'accélération, d'une piste de durabilité pour tests routiers et de plusieurs circuits, dont deux pour le karting. Des investissements de 2,5 M $, notamment pour aménager des salles de réception dans l'ancien terminal de l'Aéroport, permettent de recevoir des groupes de 10 à 200 personnes en formule banquet. «Plus de 50 % de notre volume d'affaires provient d'entreprises en quête d'activités de consolidation ou de récompense pour clients et meilleurs employés», signale Roxanne Langelier, coordonnatrice aux ventes. Le complexe, qui est ouvert à l'année, comprend également une dizaine de simulateurs de course automobile D-Box et un simulateur de chute libre.


À nous le Château


Depuis trois ans, l'Hôtel Spa Château Sainte-Adèle offre aux entreprises la possibilité de privatiser son établissement pour leurs événements. À ce jour, plus d'une douzaine de groupes ont réservé les lieux en exclusivité cette année. Ils n'étaient que quatre en 2015. L'établissement, qui a été rénové en 2013 pour 1,5 M $, propose 35 chambres et suites, une salle de réunion d'une capacité de 40 personnes, une piscine intérieure ainsi que six spas et deux saunas aménagés à l'extérieur. La formule est très prisée pour les rencontres d'équipe, les réunions de conseil de direction et les fêtes de Noël, signale Virginie Larouche, directrice, Ventes et marketing. Ce concept représente plus de 10 % des revenus annuels de l'Hôtel.



Le ­Fairmont ­Tremblant célèbrera l’ouverture officielle, ce ­mois-ci, de ses quatre nouveaux restaurants.


Le Fairmont Tremblant termine sa cure de beauté


L'ouverture officielle, ce mois-ci, de ses quatre nouveaux restaurants, dont Choux Gras Brasserie culinaire, permet de marquer le 20e anniversaire du centre de villégiature de montagne Fairmont Tremblant et la fin des travaux de rénovation de l'hôtel, entamés il y a cinq ans. «Notre nouvelle offre de restauration tient compte à la fois des tendances, de l'offre régionale et des exigences de notre clientèle locale et internationale», souligne Nicole Lapointe, directrice, Ventes et marketing du Fairmont Tremblant. Outre le Choux Gras, qui s'inspire des grandes brasseries de ce monde, l'hôtel s'est doté d'un nouveau bar lounge, Axe, d'un café-terrasse, Ricochet, ainsi que d'une section cuisine du marché, Le Comptoir. Les travaux, qui ont coûté au total 12 M $, incluent également le rafraîchissement des 314 chambres, du Centre de congrès Tremblant, de 22 000 pi2, et la refonte complète de son spa, rebaptisé Spa de Tremblant.


Cantons-de-l'Est



Le ­Domaine ­Château-Bromont a installé huit ruches dans un de ses stationnements.


Des abeilles et de nouvelles voiturettes


Inquiet de l'effondrement des colonies d'abeilles, le Domaine Château-Bromont veut faire sa part. Depuis le printemps dernier, huit ruches de la Miellerie de Champlain ont ainsi été installées dans le stationnement secondaire de l'hôtel. «Les récoltes vont servir, entre autres, à répondre aux besoins de nos cuisines, mais aussi de cadeaux corporatifs», indique Sandrine Laliberté, coordonnatrice, Ventes et marketing au Domaine.


Par ailleurs, le complexe hôtelier a amélioré sa flotte de voiturettes de golf. Quatre-vingts véhicules de luxe, équipés d'un écran HD, d'un GPS et de deux ports USB pour le chargement des téléphones, ont été acquis pour une somme de 600 000 $. Ces voiturettes comptent parmi les plus modernes dans tout l'est du Canada. «La plupart des réunions d'affaires qui se déroulent chez nous sont jumelées à une partie de golf ou à plusieurs. Cette clientèle représente donc plus de 50 % de nos revenus les mois de mai, juin, septembre et octobre. Les nouvelles voiturettes vont nous aider à les choyer», souligne Martin Ducharme, directeur Auberge et Golf Château-Bromont. Les golfeurs peuvent également profiter d'un forfait golf et vignobles, qui comprend l'accès et un billet de dégustation chez quatre viticulteurs de la région (Vignoble de l'Orpailleur, Val Caudalies - Vignoble et Cidrerie, Léon Courville Vigneron et Le Vignoble du Ruisseau).


Québec



Le service traiteur ­George V, en collaboration avec le Fairmont ­Château ­Frontenac, peut accueillir 1 300 convives au ­Manège militaire ­Voltigeurs de ­Québec.


George V s'invite au Manège


Victime d'un incendie en 2008, le Manège militaire Voltigeurs de Québec renaîtra de ses cendres au printemps 2018. Une nouvelle construction de 72,7 M $. Et c'est le service banquets George V de l'Hôtel Château Laurier qui gérera les nouveaux espaces multifonctionnels. La grande salle (divisible en deux) pourra accueillir 1 300 convives. Le service traiteur y sera assuré par le George V, en collaboration avec le Fairmont Château Frontenac. Les clients auront ainsi le loisir de choisir entre les deux entreprises. «L'obtention de ce contrat est une excellente nouvelle. Nous estimons que la gestion de la nouvelle infrastructure entraînera une augmentation de 40 % de notre volume d'affaires dès la première année», souligne Johanne Caron, directrice, Ventes et marketing de l'Hôtel Château Laurier.



La station touristique ­Duchesnay, à ­Sainte-Catherine-­de-la-­Jacques-Cartier, a de nouveau un spa nordique dans sa cour.


La station Duchesnay retrouve son spa


Deux ans après la fermeture du spa Tyst Tradgard, la station touristique Duchesnay, à Sainte-Catherine- de-la-Jacques-Cartier, a de nouveau un spa nordique dans sa cour. La direction du complexe forestier géré par la Sépaq a rouvert au public ses infrastructures de bains et saunas. La mise à niveau des installations a coûté 30 000 $ et d'autres projets sont à l'étude. En attendant, les entreprises, qui constituent 30 % des clients de la destination, peuvent bénéficier de cette aire de relaxation. Y compris les membres de leurs familles, puisque ce spa est l'un des rares au pays qui ouvre leurs portes aux jeunes enfants (de 9 h à midi).


Vent de fraîcheur au lac Beauport


Les nostalgiques du défunt Manoir St-Castin n'oublieront sans doute pas de sitôt ce légendaire hôtel qui bordait le lac Beauport. Ils pourront néanmoins se consoler avec le tout nouveau complexe hôtelier Entourage-sur-lelac, qui ouvre ses portes -ces jours-ci. Construit au coût de 40 M $, à l'emplacement même qu'occupait le Manoir, le nouvel établissement de 166 chambres et suites promet à ses visiteurs une expérience hôtelière inédite. «Tous les membres du personnel seront appelés à occuper plusieurs rôles dans la journée. L'accompagnateur de la course matinale pourra tout aussi bien veiller à la réception à l'heure du midi», indique Julien April, membre de l'équipe de direction du Bonne Entente qui a hérité de la gestion du nouvel hôtel. Une salle de banquet pour 300 convives et un immense gymnase avec vue sur le lac font également partie de l'offre. Une quinzaine d'événements d'affaires figurent déjà au calendrier cet automne.


Charlevoix


Le Petit Manoir du Casino voit grand


On ne sait pas encore quel groupe profitera des installations de l'Hôtel Pavillon Le Petit Manoir du Casino lors du sommet du G7 qui se déroulera dans Charlevoix en 2018. Mais l'établissement hôtelier de La Malbaie est prêt à recevoir la grande visite. Reconstruit au coût de 14 M $ après l'incendie qui a ravagé les lieux en 2014, le Petit Manoir compte aujourd'hui 45 chambres de plus. Ce qui porte à 189 le nombre total d'unités. Un nouveau spa nordique intérieur avec vue sur le fleuve a été aménagé, ainsi qu'une nouvelle salle pouvant accueillir 175 personnes. L'établissement, qui accueille déjà une bonne douzaine d'événements d'affaires par année, souhaite augmenter cette clientèle d'au moins 20 %, souligne Sébastien Brisson, directeur, Ventes et marketing.


Lanaudière


Terrain de jeu pour entreprises


Courses à obstacles, olympiades... depuis son ouverture il y a quatre ans, le site 45 Degrés Nord, à Saint-Calixte, est devenu le terrain de jeu d'une cinquantaine d'entreprises venues s'éclater en activités de consolidation ou lors d'une fête employés-familles. Ce sont pour la plupart des groupes de 30 à 200 personnes qui réservent les lieux pour la journée, indique Marianne Arbour, chargée de projet. Pour augmenter leur offre de service, les propriétaires viennent de terminer la rénovation de leur pavillon principal, dont les deux salles peuvent accueillir jusqu'à 500 personnes. Des travaux qui ont coûté 500 000 $. Une vaste terrasse peut, quant à elle, déjà recevoir jusqu'à 1 000 personnes. Une cuisine avec comptoir bistro a été ajoutée, au coût de 150 000 $.


S'offrir un aréna


Avez-vous déjà songé à louer un aréna pour vos événements d'affaires ? Construit il y a deux ans au coût de 20 M $, le complexe JC Perreault, à Saint-Roch-de-l'Achigan, met son amphithéâtre (3 000 sièges), sa patinoire de dimension LNH, son restaurant et ses salles de spectacle à la disposition des entreprises qui en font la demande. Chaque année, plus d'une dizaine d'organisations réservent les lieux pour la tenue de congrès, de foires commerciales, de réunions syndicales et de fêtes de Noël.


Un p'tit tour à la campagne


Que ce soit pour bonifier une rencontre de planification stratégique, un programme d'activités pour délégués ou encore une sortie pour l'équipe du bureau, Le Tortillard gourmand vous invite à venir faire un tour dans Lanaudière. L'entreprise, qui dispose d'un véhicule Sprinter de Mercedes-Benz permettant de transporter 10 personnes, va chercher sa clientèle à la porte de l'hôtel ou de l'entreprise. Au programme : la visite de cinq producteurs, dont un vignoble. «Les circuits peuvent aussi être créés sur mesure», signale la copropriétaire, Manon Fortier. Le Tortillard gourmand développe actuellement des circuits en Montérégie, dans les Laurentides ainsi que dans les Cantons-de-l'Est. Les gens d'affaires, précise Mme Fortier, représentent plus de 25 % des clients de l'entreprise.


Bas-Saint-Laurent


Bientôt la fin des travaux à l'Hôtel Rimouski


Entrepris l'an dernier, les travaux de 2 M $ pour rafraîchir l'ensemble des 178 chambres (dont 45 suites) de l'établissement seront terminés d'ici le printemps prochain. «Juste à temps pour accueillir le plus gros congrès de l'année 2018, soit celui de l'Association des chefs en sécurité d'incendie du Québec. On attend plus de 1 100 délégués», indique Julie Fortin, directrice, Ventes et marketing.



L’Hôtel ­Universel de ­Rivière-du-Loup vient d’entamer un nouvel agrandissement majeur de son établissement, qui comptait déjà 221 chambres.


Un autre agrandissement à l'Hôtel Universel


Où s'arrêtera la croissance du plus gros complexe hôtelier du Bas-Saint-Laurent ? Le propriétaire de l'Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, Gilles Lortie, vient d'entamer un nouvel agrandissement majeur de son établissement, qui comptait déjà 221 chambres. Les travaux, estimés à 17 M $, seront répartis en trois phases qui s'échelonneront sur cinq ans. Le projet comprend l'ajout de 80 nouvelles chambres, dont une suite penthouse avec terrasse au 7e étage de la nouvelle section. Ce qui portera à 301 le nombre d'unités d'hébergement. Les travaux incluent également une augmentation de près de 50 % de la superficie du centre de congrès actuel et l'agrandissement du restaurant, qui passera de 110 à 230 places. «Nous entamons ces travaux pour mieux répondre aux besoins de notre clientèle. Au cours de la dernière année, nous avons dû refuser une dizaine de congrès faute d'avoir suffisamment de chambres. De plus, l'hôtel affiche complet près de 70 jours par an», signale Joanna Lortie, directrice générale de l'Hôtel.


Outaouais


Rendez-vous au presbytère


Déjà choyé par la présence du Château, le petit village de Montebello, en Outaouais, compte, depuis juillet, sur une toute nouvelle adresse pour courtiser les organisateurs d'événements d'affaires VIP. L'ancien presbytère du lieu, au look méditerranéen, a en effet été transformé en auberge. Réaménagé au coût de 2 M $, il porte désormais le nom de Manoir Chamberland, en l'honneur du curé qui a fait construire le bâtiment en 1937. L'auberge compte huit chambres, dont une suite, toutes équipées d'une salle de bains privée, ainsi qu'une piscine extérieure. Les espaces communs peuvent accueillir jusqu'à 50 personnes pour un cocktail. Une salle de conférences d'une capacité de 12 personnes, une salle de massage ainsi qu'un gym seront aménagés cet hiver au sous-sol de l'établissement. Deux organisations d'Ottawa ont déjà réservé les lieux pour cet automne, indique le propriétaire, Dominique Primeau.


Laval


Il ouvre enfin ses portes


La nouvelle Place Bell, à Laval, ouvre enfin ses portes au public ce mois-ci. Construit au coût de 200 M $, le nouveau domicile du club-école du Canadien de Montréal, le Rocket, dispose de multiples espaces (lobby, esplanade, amphithéâtre, patinoire olympique) à louer pour des événements d'affaires privés, tels que des galas, des cocktails dînatoires et des fêtes de Noël. Les entreprises ont également la possibilité de réserver une loge à l'occasion d'un match ou d'un spectacle. Le complexe propose son propre service de traiteur.


Espace de jeux... pour adultes


Pour jumeler sortie de bureau et 5 à 7, direction Lounge Zone 15, à Laval. Ce mégacentre de jeux laser tag, X-Box et Wii U dispose depuis un an d'une salle réservée exclusivement à la clientèle adulte. Le salon, qui peut accueillir jusqu'à 225 personnes, est situé à l'étage de l'entreprise.


Montréal



Depuis 2011, l’équipe du ­Palais des congrès de ­Montréal réinvente en continu le toit de l’immeuble pour en faire un laboratoire d’agriculture urbaine.


Des fines herbes, du vin et du miel qui viennent du toit


Comment maximiser un toit plat d'une superficie de près de 12 000 pi2 ? On le transforme en immense jardin. Depuis 2011, l'équipe du Palais des congrès de Montréal réinvente en continu le toit de l'immeuble pour en faire un laboratoire d'agriculture urbaine. Après l'installation de bacs à fleurs et à légumes, celle de ruches où s'affairent 100 000 abeilles italiennes, puis d'un échafaudage vertical pour la culture de fraises et fines herbes, voilà que s'ajoute le tout premier vignoble urbain sur toit au Canada. Ces aménagements, réalisés en collaboration avec AU/Lab et le Carrefour de recherche, d'expertise et de transfert du Québec en agriculture urbaine (CRETAU), ne servent pas uniquement de vitrine d'expérimentation. Ils sont devenus un élément d'attraction non négligeable d'événements majeurs à Montréal, signale Chrystine Loriaux, directrice des communications et du marketing au Palais des congrès. La visite des ruches, dit-elle, a probablement contribué à convaincre les organisateurs du plus important congrès d'apiculture, Apimondia, de choisir Montréal comme destination de l'événement en septembre 2019. Un rendez-vous qui rassemblera plus de 8 000 délégués et 200 exposants.


Mauricie


Spa, réunion et dodo


Le Kinipi spa et bains nordiques, à Trois-Rivières, qui accueille déjà près de 40 000 visiteurs par année, aura enfin son hôtel cet automne. Estimé à 8 M $, le projet d'hébergement de luxe comprendra 24 chambres et suites. Mentionnons que l'établissement prête gratuitement sa salle de conférences aux entreprises qui ne se formalisent pas de voir des gens en maillot et peignoir dans le paysage. Une seule condition : les participants doivent prendre leurs repas sur place.


Côte-Nord


Nouveaux proprios et rénos à l'Hôtel Sept-Îles


Les trois prochaines années, l'Hôtel Sept-Îles fera l'objet d'une transformation majeure, évaluée à 5 M $. Outre le restaurant, récemment rénové, le décor des 101 chambres et des quatre salles sera revu en totalité. Une bonne nouvelle pour la clientèle d'affaires, qui représente près de 70 % des clients de l'hôtel. «Grâce aux rénovations, elle devrait augmenter d'au moins 10 % d'ici un an», fait remarquer le copropriétaire Alain Chevarie.


Saguenay


Piscine et sauna à la pourvoirie


Pour attirer davantage d'entreprises, celles-ci représentant à peine plus de 10 % de sa clientèle, la Pourvoirie Cap au Leste, à Sainte-Rose-du-Nord, située à 35 minutes de Saguenay, a récemment investi 1,3 M $ pour se doter d'une piscine intérieure, d'un sauna sec et d'un plus grand bar. L'établissement de 46 chambres, qui surplombe le fjord, dispose d'une salle d'une capacité de 200 personnes pour des retraites ou encore des fêtes de Noël.


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER RÉUNIONS ET CONGRÈS: FAIRE SORTIR LES MILLÉNIAUX

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Faire des affaires en mangeant

12/09/2017 | Claudine Hébert

Les restaurants servent encore régulièrement de lieux pour les rencontres d'affaires.

5 à 7, réunion... comment séduire à coup sûr les milléniaux

Édition du 09 Septembre 2017 | Claudine Hébert

Pas facile de faire sortir les jeunes! 40 entrepreneurs et professionnels nous disent comment les séduire à coup sûr.

À la une

10 choses à savoir mercredi

Apple avale cette start-up montréalaise, acheter chez Costco sans être membre, un seul pilote par avion pour Airbus.

3 trucs ultrasimples pour rééquilibrer votre vie au bureau

BLOGUE. L'idée, c'est de trouver des moyens subtils pour décrocher du travail de temps à autres...

La concurrence s'intensifie, mais Metro répond aux attentes

Il y a 58 minutes | lesaffaires.com

La partie se corse dans l'épicerie. Ce qui rogne la rentabilité de Metro.