PME : le coût exorbitant d’une mauvaise connexion Internet

Publié le 10/09/2018 à 00:20

Présenté par Vidéotron Affaires

À l’ère de l’économie numérique, une connexion Internet fiable peut faire bondir votre productivité, et donc vos revenus. Et c’est encore plus frappant lorsqu’on considère le coût d’une panne d’Internet ! Points de vue de PME.

Pas moins de 137 $ par minute. C’est le plus bas estimé de la perte financière que subit une PME quand sa connexion Internet tombe en panne. L’estimation la plus haute : 427 $ par minute.

Ces chiffres sont tirés d’un rapport sur la connectivité des PME américaines, réalisé par la firme de marketing IDC. On y apprend aussi que 80 % des PME sondées avaient déjà subi par le passé au moins une panne de service ayant engendré des pertes financières de 82 200 $ à 256 000 $. Les données datent de 2015. Imaginez en 2018… De quoi donner le frisson !

Mais de telles pertes ne devraient pas surprendre, quand on considère tous les aspects de la question. En magasin, une panne Internet signifie que l’on ne peut plus accepter les paiements Interac. En bureau, ça signifie que l’équipe de travail est paralysée, et payée à ne rien faire… Il suffit alors de calculer le taux horaire de ses employés pour constater à quel point la facture augmente vite !

Voici trois situations critiques où une entreprise ne peut se passer d’une connexion fiable.

Le paiement Interac et l’expérience client
« Dans une pharmacie, Internet est essentiel », raconte une pharmacienne, qui a commencé à s’inquiéter pour sa clientèle à la suite d’une tempête de verglas. Comment obtiendrait-elle ses médicaments, si la connexion venait à manquer ? « Sans ce service, mes clients ne peuvent pas régler leur facture », constate-t-elle.

La situation n’est pas moins inquiétante pour un petit commerce de quartier qui vient d’ouvrir ses portes. Qu’il s’agisse d’un restaurant, d’un café ou d’une quincaillerie, un établissement en panne de réseau risque de rater sa première impression. En effet, 48 % des consommateurs canadiens tournent les talons devant un commerce qui n’accepte pas les cartes de débit ou de crédit, selon une étude de Léger commandée en 2015 par Moneris.

Et pour les clients qui persistent, c’est souvent la qualité de l’expérience client qui est compromise. Ils sont reçus par des employés à la fois démunis et préoccupés de rétablir le service.

Des professionnels dans le feu de l’action
Si la fiabilité d’une connexion Internet est importante d’un point de vue transactionnel, elle ne l’est pas moins d’un point de vue communicationnel. La plupart des professionnels travaillent sur un ordinateur et doivent, à un moment ou à un autre, transmettre sans délai des informations ou des documents clés.

Une avocate en témoigne : « J’utilise plusieurs services qui fonctionnent grâce à Internet, comme la téléphonie IP et le système d’alarme. Une panne d’une heure du service Internet est catastrophique pour mes affaires. Récemment, un feu a touché le réseau qui dessert notre bureau, ce qui a entraîné une interruption d’Internet… Je peux subir des pertes de 300 $ l’heure si ma connexion est indisponible ! »

Le casse-tête est le même pour un médecin qui tente d’accéder au dossier en ligne d’un patient — pendant que ce dernier poirote devant lui — ou d’un ingénieur qui tente de compléter une soumission de quelques millions de dollars avant la date butoir.

Équipe connectée, équipe productive
Internet a ouvert d’infinies possibilités aux PME. Le télétravail est devenu une option viable pour plusieurs travailleurs. Les représentants peuvent faire une partie de leur réseautage sur LinkedIn ou d’autres plateformes sociales.

Les équipes de travail utilisent des logiciels SaaS (Software as a service) basés dans le nuage : Office 365 pour produire des documents, Dropbox ou Google Drive pour les partager, Slack ou Asana pour animer des discussions ou assigner des tâches. Autant d’outils qui rendent les employés plus engagés, plus innovants et surtout, plus productifs !

D’ailleurs, une étude de 2018 menée par Microsoft indique que 94 % des PME utilisaient des logiciels SaaS, et qu’une PME pouvait diminuer ses coûts de 308 % en ayant recours à ce genre de logiciels.

Mais pour atteindre un tel rendement, il faut d’abord… que la connexion Internet fonctionne ! 

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.

Les grandes entreprises de technologie: bonnes ou mauvaises pour la société?

14:45

BLOGUE INVITÉ. Google et Facebook sont-ils bons pour vous?

Facebook: les photos de 6,8 millions d'utilisateurs dévoilées après une faille de sécurité

14:54 | AFP

Une faille de sécurité a rendu accessible l'ensemble des photos postées sur Facebook par 6,8 millions d'utilisateurs.