Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2018

Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2018

Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour


Plus de 5 % des 30 000 plaintes déposées à l’Office de la protection du consommateur (OPC) en 2017 se sont réglées en ligne. Et ce n’est qu’un début, soutient ­Charles ­Tanguay, ­porte-parole de l’OPC. Depuis novembre 2016, l’organisme propose gratuitement l’outil ­PARLe, une plateforme d’aide au règlement des litiges en ligne. Plus d’une soixantaine de commerçants, tels ­Best ­Buy, ­Ameublement ­Tanguay et Montréal ­Auto ­Prix, participent à ce service. Mis en place pour désengorger les tribunaux, cet outil sert principalement à régler les litiges de garanties légales ainsi que de livraison et de conformité d’un bien. Les voitures d’occasion (15,7 %), les appareils électroménagers (9,5 %), les services de construction (7,1 %) et les meubles (6,7 %) figurent parmi les domaines de consommation qui suscitent le plus de plaintes par année, mentionne Charles Tanguay.



En attendant la saison des pneus


Si vous devez changer vos pneus cette année, ­magasinez-les en ligne. Pneus à rabais, ­Pneus en direct, ­Pneus Écono, WheelWiz : la plupart de ces entreprises proposent des économies pouvant aller de 15 % à plus de 25 % selon les marques. Sachant qu’un bon pneu pour un véhicule utilitaire sport vaut à lui seul entre 200 et 300 dollars, les aubaines sont bienvenues. De plus, la plupart de ces entreprises livrent gratuitement à votre porte.



Attention aux mariages qui coûtent cher


Alors que la saison des mariages bat son plein, quels sont les couples qui ont plus de chances de rester ensemble ? Misez sur les unions qui évitent les extravagances, soutiennent ­ Hugo M. Mialon et ­Andrew M. Francis, deux professeurs en économie de l'Université ­Emory, à ­Atlanta. Après avoir interviewé plus de 3 100 ­Nord-Américains, ces deux chercheurs ont constaté que les couples qui investissent plus de 20 000 dollars pour officialiser leur union présentent un risque trois fois plus élevé de divorcer qu’un couple qui s’est dit « oui » pour moins de 1 000 dollars.



Encore plus de points avec la ­Cobalt


Après sept années de règne, la carte ­Or d’American ­Express n’est plus la carte de crédit numéro un au pays pour les voyageurs. Selon le site ­Rewards ­Canada, la toute nouvelle ­Cobalt d’AMEX, lancée en septembre dernier, lui a dérobé ce titre. La ­Cobalt offre cinq points pour chaque dollar dépensé au restaurant, dans les bars et pour le service de livraison de nourriture. Elle accorde également deux points pour chaque dollar lié aux frais de voyage, y compris l’essence. « ­Aucune autre carte sur le marché canadien n’offre actuellement autant d’avantages en matière de points-bonis, d’options de conversion, d’assurance voyage et d’accumulation de points », souligne ­Patrick ­Sojka, président fondateur de ­Rewards ­Canada. Et ses frais, ­dit-il, sont mensuels (10 $). Le seul bémol : près de 15 % des commerçants, particulièrement les épiciers, refusent toujours les cartes ­AMEX.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

S’endetter à cause du prix du papier de toilette?

12/06/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Il n’y a pas de petites économies, mais ce n’est pas avec elles qui sauvent des finances qui dérapent.

Pêcher à la mouche le saumon de l’Atlantique, ça coûte combien ?

Édition de Mai 2018 | Claudine Hébert

Taquiner le roi des rivières figure parmi les plus lucratives activités de chasse et pêche au ...

À la une

Pourquoi les titres de télécom reviennent dans les grâces de cet analyste

BLOGUE. Le recul de 8% du secteur au premier semestre attire l'oeil d'un analyste, à l'aube des résultats trimestriels.

Loblaw contre l’ARC: l'avocat plaide l'absence de preuve

Un avocat des Compagnies Loblaw a indiqué mardi, devant un tribunal de Toronto, qu'il n'existait aucune preuve ...

Salon de Farnborough: l'industrie aéronautique québécoise plus active

13:50 | Julien Arsenault, PC

Au deuxième jour du Salon international de l'aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, mardi, ...