Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2018

Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2018

Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour


Plus de 5 % des 30 000 plaintes déposées à l’Office de la protection du consommateur (OPC) en 2017 se sont réglées en ligne. Et ce n’est qu’un début, soutient ­Charles ­Tanguay, ­porte-parole de l’OPC. Depuis novembre 2016, l’organisme propose gratuitement l’outil ­PARLe, une plateforme d’aide au règlement des litiges en ligne. Plus d’une soixantaine de commerçants, tels ­Best ­Buy, ­Ameublement ­Tanguay et Montréal ­Auto ­Prix, participent à ce service. Mis en place pour désengorger les tribunaux, cet outil sert principalement à régler les litiges de garanties légales ainsi que de livraison et de conformité d’un bien. Les voitures d’occasion (15,7 %), les appareils électroménagers (9,5 %), les services de construction (7,1 %) et les meubles (6,7 %) figurent parmi les domaines de consommation qui suscitent le plus de plaintes par année, mentionne Charles Tanguay.



En attendant la saison des pneus


Si vous devez changer vos pneus cette année, ­magasinez-les en ligne. Pneus à rabais, ­Pneus en direct, ­Pneus Écono, WheelWiz : la plupart de ces entreprises proposent des économies pouvant aller de 15 % à plus de 25 % selon les marques. Sachant qu’un bon pneu pour un véhicule utilitaire sport vaut à lui seul entre 200 et 300 dollars, les aubaines sont bienvenues. De plus, la plupart de ces entreprises livrent gratuitement à votre porte.



Attention aux mariages qui coûtent cher


Alors que la saison des mariages bat son plein, quels sont les couples qui ont plus de chances de rester ensemble ? Misez sur les unions qui évitent les extravagances, soutiennent ­ Hugo M. Mialon et ­Andrew M. Francis, deux professeurs en économie de l'Université ­Emory, à ­Atlanta. Après avoir interviewé plus de 3 100 ­Nord-Américains, ces deux chercheurs ont constaté que les couples qui investissent plus de 20 000 dollars pour officialiser leur union présentent un risque trois fois plus élevé de divorcer qu’un couple qui s’est dit « oui » pour moins de 1 000 dollars.



Encore plus de points avec la ­Cobalt


Après sept années de règne, la carte ­Or d’American ­Express n’est plus la carte de crédit numéro un au pays pour les voyageurs. Selon le site ­Rewards ­Canada, la toute nouvelle ­Cobalt d’AMEX, lancée en septembre dernier, lui a dérobé ce titre. La ­Cobalt offre cinq points pour chaque dollar dépensé au restaurant, dans les bars et pour le service de livraison de nourriture. Elle accorde également deux points pour chaque dollar lié aux frais de voyage, y compris l’essence. « ­Aucune autre carte sur le marché canadien n’offre actuellement autant d’avantages en matière de points-bonis, d’options de conversion, d’assurance voyage et d’accumulation de points », souligne ­Patrick ­Sojka, président fondateur de ­Rewards ­Canada. Et ses frais, ­dit-il, sont mensuels (10 $). Le seul bémol : près de 15 % des commerçants, particulièrement les épiciers, refusent toujours les cartes ­AMEX.

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Où la bière est-elle la plus abordable sur Terre?

29/01/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Je paye ma tournée à celui ou celle qui trouvera la bonne réponse avant de cliquer!

Les Canadiens gaspillent plus de nourriture qu’ils n’en consomment

L’étude conclut que 58 % de la production alimentaire canadienne est gaspillée.

À la une

L'intelligence artificielle va rendre le système de santé méconnaissable... et c'est tant mieux

BLOGUE. «On doit sortir du modèle d’hospice pour entrer dans un modèle plus personnalisé.»

À surveiller: Savaria, Uni-Sélect et Stelco

Que faire avec les titres de Savaria, Uni-Sélect et Stelco?

Uni-Sélect déçoit encore, l'action plonge de 20%

Le distributeur de pièces automobiles teste la patience de ses actionnaires qui espèrent encore une mise aux enchères.