La gestion des risques, à ne pas négliger

Offert par les affaires.com

Publié le 09/03/2018 à 07:00

La gestion des risques, à ne pas négliger

Offert par les affaires.com

Publié le 09/03/2018 à 07:00

Par Institut québécois de planification financière

La planification financière est un domaine tellement large qu'il est parfois difficile d'identifier les priorités et les étapes à suivre pour réaliser ses objectifs financiers. Par où commencer? Qu'est-ce qui est le plus important? Que doit-on prioriser si le budget est limité?


Voilà des questions légitimes, mais pas toujours évidentes. D'autant plus qu'on vit tous une situation unique.


Les médias accordent une très grande place aux performances boursières, aux régimes de placement comme le REER ou le CELI ou encore à la fiscalité. Est-ce que cela signifie qu'il s'agit des éléments les plus importants d'une planification financière?


Cela n'est pas si sûr.


De l'avis de plusieurs professionnels, l'un des éléments les plus importants dans toute planification financière, c'est… l'individu! Plus précisément, sa santé, sa capacité à travailler. C'est cette capacité à générer un revenu qui permet l'atteinte des objectifs.


Que votre objectif soit d'acheter une maison, accumuler un patrimoine pour financer la retraite, maintenir le niveau de vie de vos proches en cas de décès ou simplement assurer la pérennité de votre entreprise, sans revenu, il serait difficile, voire impossible, de réussir.


L'importance de la gestion des risques en planification financière


Imaginez un travailleur autonome de 40 ans dont les revenus annuels atteignent 80 000 $. Ses revenus futurs, jusqu'à 65 ans, représentent la modique somme de 3 millions de dollars (si l'on tient compte d'une augmentation annuelle de 3 %).


Ce sont ces revenus qui financeront tous ses projets dans le futur. On comprend donc mieux l'importance de souscrire une assurance pour protéger son salaire!


Pensons maintenant à un couple avec jeunes enfants dont le revenu familial est de 100 000 $ par année. Un des parents gagne 80 000 $. Advenant son décès, comment pensez-vous que l'autre parent pourra subvenir aux besoins des enfants? Une assurance vie pourrait combler la perte de revenu du ménage, par exemple jusqu'à l'âge de la majorité des enfants.


Les événements marquants


Peu de gens peuvent affirmer que rien ne change dans leur vie. Un nouvel emploi, l'arrivée d'un enfant, la vente d'une entreprise ou un retour aux études ne sont que quelques exemples d'événements marquants que vous pourriez vivre pendant votre vie adulte.


À chacun de ces changements, une analyse de besoins en bonne et due forme vous aidera à comprendre les impacts d'un événement malheureux et ainsi prendre de bonnes décisions pour vous protéger.


L'analyse de besoins en assurances


Avant même de considérer l'achat d'un produit d'assurance, il est essentiel de consulter un professionnel, comme un planificateur financier, afin qu'il vous aide à fixer vos besoins avec précision. Il procédera à un exercice rigoureux qui tiendra compte de votre situation professionnelle et familiale.


Voici quelques questions à considérer :


- En cas d'invalidité prolongée, de combien auriez-vous besoin par mois pour boucler votre budget?


- En cas de décès prématuré, votre conjoint aurait besoin de combien pour conserver son niveau de vie?


- Si vous êtes en affaires et que vous avez des associés, seraient-ils capables de racheter vos parts, advenant votre décès?


- Avez-vous une protection de base (assurance collective) avec votre employeur?


À partir des réponses à ces questions, votre planificateur financier pourra émettre des recommandations quant au montant et au type de protection, puis vous diriger vers un conseiller en sécurité financière qui vous aidera à choisir des solutions adaptées à votre réalité.


Quels produits choisir?


Il peut être difficile de choisir parmi la multitude d'options. Assurance vie temporaire ou permanente? Payable en 20 ans ou jusqu'à 100 ans? Assurance payée par la compagnie ou personnellement? D'où l'importance de consulter un professionnel.


Pour conclure, il serait hasardeux d'évaluer ses besoins en assurances de manière isolée, sans tenir compte des autres aspects de sa situation financière. Un planificateur financier pourra vous aider à bâtir un plan d'action pour atteindre vos objectifs, tout en vous protégeant.


André Lacasse, Pl. Fin.


 

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Climat : les pertes ont coûté 353 G$US en 2017

12/10/2018 | François Normand

BULLETIN - Les ouragans dans l'océan Atlantique ont été les catastrophes les plus couteuses, selon le rapport 2018 d'Aon

Les assureurs : laisser le temps au temps

Édition du 13 Octobre 2018 | Stéphane Rolland

L'anticipation d'une hausse des taux d'intérêt n'a pas donné l'élan espéré aux titres des assureurs canadiens, ...

À la une

Decathlon s'installera au centre-ville de Montréal

La multinationale sportive s'installera dans les locaux que convoitait Saks Off 5th avant de finir par se désister.

À surveiller: Québecor, Cominar et Pages Jaunes

Que faire avec les titres de Québecor, Cominar et Pages Jaunes?

Rencontre avec la DG du nouveau quartier des affaires de Montréal

11/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Après le sauvetage de Centropolis, Hélène Veilleux s'attaque à la renaissance de Chabanel.