Toujours plus chers les loyers montréalais

Publié le 29/06/2018 à 12:06

Toujours plus chers les loyers montréalais

Publié le 29/06/2018 à 12:06

Par Catherine Charron

Photo: Catherine Charron

En 2015, Radio-Canada démontrait qu’il existait bel et bien des écarts de loyers entre les quartiers de la région métropolitaine. Qu’en est-il trois ans plus tard, à la veille du jour du déménagement?


 



Constat général : on observe une hausse des prix partout sur le territoire de la grande région métropolitaine. Peu importe le nombre de pièces comprises ou l’endroit où vous désirez déposer vos valises, vous devrez débourser en moyenne 980 $ selon les données que nous avons collectées sur Kijiji. Ça représente une croissance de 7,77 % comparativement au loyer moyen répertorié en 2015 par Radio-Canada en valeur réelle.


Les plus dispendieux sont principalement autour du centre-ville de Montréal, où ils oscillent en moyenne entre 1659,57 $ (23) dans Westmount et 1318,87 $ (171) dans Verdun. Sans surprise, cette tendance concorde avec celle observée en 2015 par Pasquale Harrisson-Julien dans son reportage. Ce qui diffère cependant, c’est le nombre de régions où le montant dépensé chaque mois par les locataires dépasse les 1000 $ mensuellement.


Alors qu’en 2015 seuls les résidents des arrondissements et des villes près du centre-ville devaient débourser de tels montants en moyenne, en 2018, ce sont aussi ceux qui vivent dans des quartiers comme Villeray qui y sont contraints.


La banlieue en périphérie de Montréal n’est pas en reste. La Baie-D’Urfé, près de la pointe ouest de l’île, remporte la palme avec un loyer moyen qui atteint 1850 $ (3). Dans la région de Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park et Saint-Jean-Baptiste, ces sommes égalent en moyenne à 1160 $ (4). Rien d’étonnant selon Maxime Roy-Allard, porte-parole du Regroupement des comités logements et associations de locataires du Québec (RCLALQ). « Puisque les appartements étaient très abordables dans ces quartiers, le rythme de croissance des prix est plus rapide. […] Le taux d’inoccupation frôle le 3 %, ce qu’on considère comme à l’équilibre. Il y a donc moins d’offres de logements sur le marché, surtout ceux avec de nombreuses pièces. Les propriétaires se permettent d’augmenter les loyers », soutient-il.


Toujours plus s’éloigner


Radio-Canada l’avait observée en 2015, et la tendance se maintient : plus on s’éloigne du centre de l’île, moins onéreux sont les loyers. C’est toutefois dans cette catégorie que le classement a le plus évolué à Montréal en trois ans. Rivière-Des-Prairies demeure parmi les arrondissements où les paiements mensuels des locataires sont les moins dispendieux, atteignant 756,66 $ (6). Pointe-Aux-Trembles détrône Montréal-Nord en queue de peloton. Le loyer moyen y est de 722,14 $ (7).


Les offres maintenant proposées dans le quartier répertorié au bas du classement de Radio-Canada en 2015 avec un loyer de 682 $ (283) sont bien plus onéreuses que précédemment, atteignant 793,82 $ (65). Tout comme pour l’arrondissement de Villeray, Maxime Roy-Allard met cette hausse sur le dos de la spéculation immobilière et de l’embourgeoisement. «Avec la confirmation de l’allongement de la ligne bleue, ça ne va aller qu’en s’accélérant », prévient-il.


Des données loin de la réalité


Dans son reportage publié en 2015, l’équipe de Radio-Canada comparait ses données avec celles obtenues par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Cette dernière réalise ce sondage auprès des propriétaires d’appartement annuellement pour déterminer le taux d’inoccupation et le loyer moyen dans la grande région de Montréal. Les journalistes voulaient évaluer si ce qu’ils avaient collecté se rapprochait des résultats de la plus récente édition de ce rapport. Loin d’illustrer la même situation en 2015, elle n’y arrive toujours pas en 2018.« Ça sonde les propriétaires de logement, ça ne s’intéresse pas au loyer des appartements qui retourne sur le marché. » — Maxime Roy-Allard, porte-parole du RCLALQ.


Il est important de mentionner que les régions identifiées sur la carte qui répertorie les prix moyens en 2018 diffèrent de celles du sondage du SCHL. On peut tout de même remarquer des écarts entre les résultats obtenus en 2018 et ceux publiés dans le plus récent rapport de l’organisme paru en 2017. Pour la zone qui correspond au Plateau-Mont-Royal, à Westmount, à Côte-des-Neiges et au Centre-Ville-Périphérique, la SCHL estime que le loyer moyen atteint 859 $, alors qu’ils sont tous supérieurs à 1000 $ sur Kijiji.


Bien qu’il ne remette pas en question la méthodologie de la SCHL, le porte-parole de la RCLALQ dénonce le portrait erroné que dresse ce sondage aux résultats si éloignés de la réalité. « Ça représente moins bien le marché puisqu’il ne s’intéresse pas aux nouvelles offres de logement, qu’on retrouve sur Kijiji. Elles sont souvent bien plus chères que l’appartement voisin occupé depuis 20 ans par le même locataire. Ce sont eux qui font monter le prix du parc locatif », note-t-il.


 


Méthodologie



Notre méthodologie diffère de celle utilisée par Radio-Canada pour identifier le prix moyen des loyers dans chaque quartier. Alors que notre moissonnage de donnée dans les petites annonces de Kijiji s’est effectué uniquement le 28 juin 2018, celui de Radio-Canada s’est plutôt échelonnée entre le 22 mai au 7 juin 2015. Ça lui a permis d’amasser plus de 10 000 annonces. Notre collecte n’en a obtenu que 3 044.


Nos cartes sont aussi légèrement différentes. Alors que nous nous basons sur le découpage des municipalités dans la grande région de Montréal fournie par le gouvernement du Québec, Radio-Canada utilise le même découpage que la Société canadienne d’hypothèques et de logement dans son rapport annuel.


Loin de dresser un portrait complet de la situation, ce reportage met en lumière un phénomène en croissance: la hausse généralisée des loyers dans la région métropolitaine.


 

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Être «séparés» pour pouvoir louer sur Airbnb: risque en double

09/11/2018 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Cette petite manoeuvre est doublement illégale.

Construit-on trop de tours à bureaux au centre-ville de Montréal?

Édition du 10 Novembre 2018 | Martin Jolicoeur

À n'en pas douter, le secteur de l'immobilier commercial connaît une période de grande activité. Après la ...

À la une

Decathlon s'installera au centre-ville de Montréal

La multinationale sportive s'installera dans les locaux que convoitait Saks Off 5th avant de finir par se désister.

À surveiller: Québecor, Cominar et Pages Jaunes

Que faire avec les titres de Québecor, Cominar et Pages Jaunes?

Rencontre avec la DG du nouveau quartier des affaires de Montréal

11/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Après le sauvetage de Centropolis, Hélène Veilleux s'attaque à la renaissance de Chabanel.