Des astuces pour construire votre propre portefeuille de FNB

Publié le 18/12/2017 à 09:29

Des astuces pour construire votre propre portefeuille de FNB

Publié le 18/12/2017 à 09:29

Tant de choix et si peu de conseils. Les gestionnaires de fonds négociés en bourse au Canada sont prolifiques dans la création de produits. Ensemble, ils offrent plus de 550 FNB dans une multitude de produits de base et spécialisés.


Pourtant, la plupart des fournisseurs de FNB ne donnent aucune suggestion spécifique sur la manière de combiner des FNB dans un portefeuille diversifié adéquat. Pour être juste, ce n'est pas vraiment leur travail. Cette tâche essentielle est laissée aux conseillers professionnels, que ce soient des conseillers traditionnels à service intégral ou des conseillers robots en ligne, ou aux investisseurs eux-mêmes.


Même ainsi, si l'on sait où chercher, on peut trouver des exceptions sur les sites des gestionnaires de FNB. Certains conseillers robots peuvent aussi être une source de tuyaux en ligne, même sans être un client. Les portefeuilles modèles peuvent contribuer à vous orienter dans la bonne direction lorsque vous prenez vos propres décisions, ou vous aider à être un investisseur plus averti quand vous traitez avec un conseiller financier.


Mais avant tout, il faut déterminer une combinaison d'actifs de base qui soit compatible avec vos objectifs de placement, votre tolérance au risque et votre horizon temporel. Commençons par le « questionnaire de l'investisseur » de Vanguard Canada. Il est constitué de 11 questions à choix multiples simples, dont certaines sont destinées à déterminer votre personnalité d'investisseur et votre attitude vis-à-vis du risque.


Par exemple, une des questions posées est ce que vous feriez si vous possédiez un placement en actions qui a perdu 30 % de sa valeur sur une courte période. Le vendriez-vous? En totalité ou en partie? Le conserveriez-vous sans rien faire? En achèteriez-vous davantage?


Une fois que vous avez répondu aux questions, cliquez sur le bouton « Obtenir les résultats » pour connaître la répartition d'actifs suggérée par Vanguard. Les résultats sont très génériques et ne procèdent à une division qu'entre deux types généraux d'actifs : les actions et les obligations. Il y a des décharges de responsabilité qui vous engagent comme il convient à faire plus de recherches pour déterminer ce qui vous convient dans votre situation personnelle.


Vanguard publie des portefeuilles modèles de ses FNB, mais ne les fournit qu'aux conseillers. Pour avoir des suggestions spécifiques sur les avoirs et pondérations d'un portefeuille, les investisseurs doivent aller chercher ailleurs.


À supposer que vous ayez une bonne idée de la division de votre portefeuille entre actions et obligations, une source d'idées utile pour la construction de portefeuille est la société de FNB qui a la plus grande part de marché dans ce pays : Gestion d'actifs BlackRock Canada. Les investisseurs peuvent consulter des exemples de portefeuilles de FNB de base iShares couvrant les grandes catégories d'actifs, pour cinq différents niveaux de risque. Les combinaisons d'actifs vont de 74 % de revenu fixe et 26 % d'actions dans le portefeuille défensif à 100 % d'actions dans le portefeuille de croissance maximale. 


Au sein du même niveau de risque, BlackRock différencie également entre les comptes de 50 000 $ ou moins et les comptes plus importants, cette dernière catégorie détenant un nombre de FNB plus grand. Par exemple, le portefeuille équilibré (56 % d'actions, 44 % de revenu fixe) est constitué de cinq FNB pour les comptes plus petits, et de sept FNB pour les comptes de plus de 50 000 $. Pour chacun des portefeuilles, BlackRock suggère des FNB iShares spécifiques avec leur pondération. Il n'est fait aucune mention de FNB promus par des concurrents.


Une variation sur le thème de la construction de portefeuille est la série de portefeuilles modèles Horizons. Horizons ETFs Management a recruté PUR Investing, société torontoise de recherche et de consulting dirigée par Mark Yamada, pour la conception de portefeuilles à titre illustratif. Partant d'un compte hypothétique de 100 000 $, les portefeuilles de FNB Horizons sont rééquilibrés tous les trimestres. Les investisseurs qui veulent être informés des résultats des rééquilibrages peuvent s'inscrire à des alertes par courriel.


Ce qui différencie les six portefeuilles de Horizons de ceux de iShares, c'est la présence dans certains portefeuilles Horizons de catégories d'actifs plus marginales comme l'or, les fonds spéculatifs et les contrats à terme gérés. En fait, le portefeuille Alternatives n'est conçu que pour les investisseurs qui cherchent à compléter des avoirs de base. 


Les cinq autres portefeuilles à valeur illustrative sont positionnés de façon plus large. Par exemple, le portefeuille modèle de revenu diversifié comporte un total de neuf FNB Horizons avec une combinaison d'actifs cible de 29 % d'actions, 27 % d'obligations, 8 % d'actions privilégiées, la plus grosse pondération étant 36 % d'options d'achat couvertes portant sur des actions. Il s'agit de stratégies actives dans lesquelles les gestionnaires vendent des options d'achat couvertes sur des actions. Cela génère un revenu de prime d'option mais limite le potentiel de gains en capital sur les actions. 


Ailleurs, les conseillers robots évitent généralement d'afficher publiquement leurs portefeuilles modèles. Cela se comprend, puisque certains clients potentiels auraient tendance à reproduire la stratégie tout seuls pour éviter les frais. Mais bien que les conseillers robots ne dévoilent peut-être pas leurs choix spécifiques à d'autres que leurs clients, il y a certains modèles de répartition d'actifs que l'on peut consulter sans ouvrir un compte.


Le conseiller robot Wealthsimple affiche trois portefeuilles -- prudent, équilibré et de croissance -- composés de six à neuf catégories d'actifs. Chacun des portefeuilles montre les pondérations des différentes catégories d'actifs.


Les pondérations du portefeuille de croissance, par exemple, sont de 22,5 % d'actions canadiennes, 32.5 % d'actions américaines, 15 % de titres d'autres marchés développés et 10 % de placements dans les marchés émergents. Les 20 % qui restent sont une combinaison d'obligations à plus long terme et à court terme.


Un conseiller robot concurrent, BMO Portefeuille futé de Nesbitt Burns, dévoile publiquement une partie de ses cinq portefeuilles modèles. Chacun des portefeuilles de protection du capital, de revenu, équilibré et d'actions de croissance a cinq catégories d'actifs, alors que le portefeuille de croissance à long terme a six composantes. D'un seul coup d'œil, les clients potentiels de Portefeuille futé peuvent parcourir une liste de catégories d'actifs sous-jacentes et leurs pondérations. 


Il y a des limites aux informations que les gestionnaires de FNB et les conseillers robots acceptent de fournir gratuitement. Les portefeuilles affichés sur les sites Web des gestionnaires de FNB fournissent des noms spécifiques ainsi que des pondérations, mais seulement des FNB qu'ils gèrent. Ceux des conseillers robots fournissent des informations utiles sur les catégories d'actifs ainsi que les pondérations, mais ne citent aucun FNB.


Pour dépasser ces limites, utilisez notre Déceleur de FNB, sur Morningstar.ca, outil de sélection interactif qui fournit des informations à foison sur les FNB canadiens et américains.


Entre autres choses, les investisseurs peuvent choisir par catégorie et y classer les FNB selon plusieurs méthodes de mesure normalisées, l'écart-type des rendements sur trois ans, les frais de gestion et les ratios de frais de gestion.


Le Déceleur de FNB présente aussi les cotes Morningstar basées sur les rendements ajustés selon le risque, pour les FNB qui existent depuis plus de trois ans, et les cotes des analystes pour le nombre beaucoup plus petit de FNB actuellement couverts par les analystes.


Les utilisateurs peuvent aussi trouver des informations équivalentes sur les rendements, les risques, les coûts et les avoirs des fonds avec le Déceleur defonds de Morningstar.ca, qui couvre les fonds communs de placement disponibles aux investisseurs particuliers canadiens. Si vous ne jurez que par l'investissement passif, les FNB devraient pouvoir combler tous vos besoins. Pour avoir un éventail de stratégies plus complet, parcourez l'univers des fonds communs de placement dans le cadre de vos recherches de choix potentiels pour votre portefeuille.


Construire votre propre portefeuille de FNB ou de fonds communs peut se traduire par des économies de coûts considérables, mais ce n'est pas gratuit. Il vous faudra payer des commissions sur les achats et les ventes, surtout pour les FNB.


Mais ce n'est pas bien dissuasif, puisque les commissions des maisons de courtage à escompte ne s'élèvent habituellement qu'à 10 $ par transaction. Si vous faites 10 transactions dans l'année, cela n'ajoute qu'environ 10 points de base (0,1 %) au coût annuel de détention d'un portefeuille de 100 000 $. 


Investir à titre autonome n'est pas aussi commode qu'opter pour un conseiller traditionnel à service intégral ou un conseiller robot. Et l'on ne peut s'en prendre qu'à soi-même si l'on n'aime pas les résultats. Mais pour qui consent à fournir l'effort et à passer le temps qu'il faut pour effectuer les recherches liées à la construction de portefeuille, en assurer le suivi et procéder à son rééquilibrage, c'est vraiment moins cher. Et des informations sont disponibles en ligne gratuitement, y compris auprès de Morningstar, pour aider ceux que ça intéresse.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Test du Huawei Mate20 Pro : le téléphone intelligent le plus puissant de 2018

19/11/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Ce téléphone chinois rendra jaloux tous les autres. Mais il traîne la lourde réputation de son fabricant...

Bombardier rebondit en Bourse

19/11/2018 | Martin Jolicoeur

Bombardier rebondit de plus de 20% à mi-séance lundi.

Êtes-vous obligé d'accepter une promotion?

BLOGUE INVITÉ. Il est essentiel de bien comprendre ce que représente la promotion, ses implications ainsi que son impact