Fred Bastien: frugal pour devenir indépendant de fortune

Offert par Les affaires plus


Édition de Octobre 2018

Fred Bastien: frugal pour devenir indépendant de fortune

Offert par Les affaires plus


Édition de Octobre 2018

Par Claudine Hébert

[Photo : ­Valérie Gay-Bessette]

Animateur télé et aussi youtubeur à ses heures (la vidéo du gars qui a couru le marathon sans entraînement, c'est lui), Fred Bastien mène sa carrière comme il l'entend. Une indépendance financière qu'il doit à son style de vie frugal.


Qu'est-ce qui motive un tel comportement à l'âge de 30 ans ?


Vivre de la télé et du Web implique une certaine précarité. Ce sont essentiellement des contrats à la pige. Par contre, je veux garder le privilège de n'accepter que les contrats qui me plaisent et me concentrer sur la réalisation de projets créatifs qui m'allument. Ce qui nécessite un coussin équivalant à au moins quatre mois de revenus. Par conséquent, les vêtements griffés, les restaurants chics, la voiture de luxe et le gros condo, non merci. Je préfère manger des salades et des sandwichs au resto, rouler en Yaris 2014 - payée comptant - et vivre à loyer dans un appartement. Ce qui me laisse plus d'argent pour voyager... et verser les cotisations maximales dans mon REER et mon CELI.


Est-ce que c'est payant YouTube ?


Ça peut l'être, mais ce ne l'est pas pour tout le monde. Au Québec, ça prend 1 000 clics par vidéo pour toucher 1 dollar. Au cours des quatre dernières années, j'ai accumulé un peu plus de 2,5 millions de visionnements. Ce qui revient à moins de 3 000 dollars de revenus. En fait, ma chaîne YouTube me sert davantage de carte de visite. Cette plateforme me permet de réaliser des projets que j'aime. Ceux-ci sont par la suite remarqués par des clients qui recherchent un bon animateur pour leurs vidéos et autres productions d'affaires. Mes statistiques montrent que plus de 70 % de mes abonnés sont des jeunes âgés de 18 à 34 ans. Plus d'un visionneur sur deux est un gars. Un auditoire que recherchent de plus en plus les entreprises.


Quel est ton meilleur truc pour économiser ?


J'essaie d'éviter les pièges de la consommation instantanée. Que ce soit un vêtement, des chaussures, un gadget électronique, je laisse l'article convoité pendant au moins une semaine dans mon panier d'achat virtuel. Si au bout de sept jours j'estime que je peux m'en passer, je ne l'achète pas.


As-tu toujours été aussi sage dans tes achats ?


Bien que je fasse attention à mes dépenses, l'achat d'un condo, en plein centre-ville de Montréal en 2012, a été une erreur. J'ai réalisé que le paiement de l'hypothèque arrivait rapidement chaque mois. Un montant, qui, mois après mois, me paraissait de plus en plus élevé. Ce qui venait perturber mon équilibre financier. J'ai habité le condo pendant un an avant de le revendre. Cette mésaventure m'a fait perdre 10 000 dollars. Remarquez, je vois tout de même de bons côtés à cette leçon de vie. Et ces 10 000 dollars ont quand même été utilisés pour me loger pendant quelques mois.


Et ton meilleur coup, quel est-il ?


L'achat d'une caméra Canon T2i en 2010, qui m'a coûté 800 dollars. C'était l'époque où on découvrait que les appareils photo numériques pouvaient être aussi performants que les grosses caméras traditionnelles. Je pouvais réaliser de petits films d'aussi bonne qualité qu'un caméraman équipé du gros équipement. C'est avec cette caméra que j'ai réellement démarré ma carrière.

À suivre dans cette section


image

Sécurité alimentaire

Mardi 13 novembre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Endettement: opération (marketing) réussie

12/10/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Comment se mettre sur la carte en jouant sur la corde de l’endettement. Petite leçon de mise en marché.

Cette réalité oubliée (et dure) de la retraite

09/10/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Le travail est l’activité la moins chère qui soit. Qu’est-ce qu’il en coûte pour combler 40 heures libérées?

À la une

Les pros sont encore plus prudents

Découvrez comment les gestionnaires avaient échafaudé leur portefeuille à l'arrivée de l'automne.

La santé publique se prépare à la légalisation du cannabis

15/10/2018 | AFP

L'entrée en vigueur de la légalisation du cannabis suscite toujours de vives inquiétudes.

Pas un jeu d'enfant, les enjeux légaux reliés au cannabis

Édition du 06 Octobre 2018 | Simon Lord

Malgré la légalisation, les producteurs ne sont pas à court d'aspects légaux à comprendre.