«Le Brésil va changer de modèle économique», dit un conseiller de Bolsonaro

Publié le 29/10/2018 à 06:46

«Le Brésil va changer de modèle économique», dit un conseiller de Bolsonaro

Publié le 29/10/2018 à 06:46

Par AFP

Le gouvernement d'extrême droite de Jair Bolsonaro, élu président du Brésil dimanche, va «changer le modèle économique du pays» grâce à un grand programme de privatisations et plus de contrôle des dépenses publiques, a affirmé Paulo Guedes, annoncé comme le futur ministre des Finances.


«Le Brésil a connu 30 ans de dépenses publiques incontrôlées, (...) suivant un modèle qui a corrompu la politique et provoqué une augmentation des impôts, des taux d'intérêt et de la dette, à la façon d'une boule de neige», a affirmé le gourou économique du président élu lors d'une conférence de presse à Rio de Janeiro.


Paulo Guedes, 69 ans, qui a soutenu sa thèse à l'université de Chicago, berceau du libéralisme économique moderne, a fustigé le «modèle socio-démocrate».


«Ce modèle est très mauvais, nous sommes prisonniers de notre faible croissance», a-t-il souligné.


Le Brésil est sorti péniblement d'une des pires récessions de son histoire, après avoir vu son PIB se contracter de 3,5% en 2015 comme en 2016, et compte près de 13 millions de chômeurs.


Paulo Guedes a révélé que le gouvernement Bolsonaro se pencherait dès sa prise de fonction, en janvier, sur la réforme des retraites, très impopulaire mais considérée cruciale par les milieux d'affaires pour réduire la dette.


Il a également appelé à «accélérer le rythme des privatisations» lancées sous le gouvernement du président actuel Michel Temer, qui avait déjà lancé fin 2016 une cure d'austérité, mais n'était pas parvenu à faire approuver la réforme des retraites.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le titre de Vale plonge après la catastrophe minière

Mis à jour le 28/01/2019 | AFP

La catastrophe survenue à Brumadinho a fait, selon un dernier bilan, 60 morts et 292 disparus.

Nous ne sommes pas dans les années 1930

03/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Le monde change, mais il faut poser le bon diagnostic, car on risque de proposer le mauvais traitement.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.

Faut-il mettre fin au fractionnement de revenu de pension?

15/02/2019 | Daniel Germain

Cette mesure fiscale exclusive aux retraités cache des coûts appelés à grimper.

Le fractionnement de revenu, une stratégie claire-obscure

15/02/2019 | Daniel Germain

Un lecteur s’interroge sur le fractionnement de revenu de retraite. Première d’une paire de chroniques.