Aubainerie poursuit sa croissance dans les Maritimes

Publié le 10/05/2018 à 15:45

Aubainerie poursuit sa croissance dans les Maritimes

Publié le 10/05/2018 à 15:45

Par Martin Jolicoeur

Photo: Place d'Orléans

Après louverture dune première boutique en Ontario au cours des dernières semaines, voilà que la chaîne québécoise de magasins Aubainerie se lance à la conquête des provinces maritimes.


L’entreprise y prévoit l’ouverture d’une première boutique à Bathurst au Nouveau-Brunswick, dès l’automne prochain. Comme elle l’a fait à Orléans, en banlieue d’Ottawa, l’entreprise du Québec s’y implantera en utilisant la nouvelle enseigne AUB44 by Aubainerie, choisie pour son expansion canadienne.


Cette annonce vient réitérer la volonté de la chaîne, fondée en 1980 par Marcel Croteau (fils de Jean-Michel Croteau, fondateur des magasins Croteau en 1944) de poursuivre son expansion à l’extérieur du Québec. Marcel Croteau étant aujourd'hui retraité, Aubainerie est maintenant dirigée par Chantal Glenisson, ex-vice-présidente de Rona et de Walmart Canada.


C’est donc à elle qu'a été confiée la responsabilité d'expansion d’AUB44 hors du Québec. Cette dernière a succédé à J.Pedro Lopez (ex-Familiprix, Uniprix, H. Grégoire) maintenant chez AirMedic. Ce dernier avait lui-même succédé à Norman Décarie, aujourd’hui à la direction de Sail Pein Air et Sportium.


Le magasin de Bathurst, à voir le jour à la Place Bathurst Mall, sera un magasin franchisé, codétenu par Jean-Philippe Hébert et François Hébert. Le magasin de 15 000 pi2 sera plus petit que celui d’Orléans. Ce dernier a une superficie de 24 000pi2.


Une fois l’ouverture de son magasin de Bathurst complétée, l’entreprise comptera 58 magasins de trois enseignes différentes: soit 43 Aubainerie, quatorze  Aubainerie Entrepôt et deux AUB44.


Ce n'est pas la première fois que l'entreprise se risque à l'extérieur du Québec. En 2013, l'entreprise s'était risquée à Hawksbury sans grand succès. Le magasin entrepôt a fini par fermer au début de 2016, faute rentabilité suffisante.


En 2016, dans le cadre d’une entrevue avec Les Affaires, la direction de l’entreprise avait évalué ses ventes, celles de ses magasins et de ses activités manufacturières (Groupe Boyz) à plus de 300M$ annuellement.


Découvrez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur LinkedIn / Suivez-moi sur Twitter

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

D'importants changements en vue à la direction d'Aubainerie

30/01/2019 | Martin Jolicoeur

Sa pdg a quitté volontairement ses fonctions en décembre, six mois après avoir prévenu le conseil d'administration.

Alexandre L'Heureux, pdg, WSP

Édition du 21 Mai 2016 | Les Affaires

Alexandre L'Heureux devient pdg de la firme d'ingénierie WSP, où il succède à Pierre Shoiry, qui l'a dirigée ...

À la une

La Caisse échappe aux pertes

Il y a 24 minutes | Stéphane Rolland

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.

La valeur du portefeuille hydrocarbures de la Caisse a diminué sur sept ans

Sa valeur a diminué de 3 milliards $ depuis au moins sept ans.

L'intelligence artificielle va rendre le système de santé méconnaissable... et c'est tant mieux

BLOGUE. «On doit sortir du modèle d’hospice pour entrer dans un modèle plus personnalisé.»