Starbucks, étoile du paiement mobile

Publié le 29/06/2018 à 13:25

Starbucks, étoile du paiement mobile

Publié le 29/06/2018 à 13:25

Par Julien Abadie

Apple, Google et Samsung luttent pour dépasser Starbucks et devenir la plateforme de paiement mobile de référence. La chaîne de café devrait néanmoins rester pionnière de cette technologie au moins jusqu'en 2019.


D'après une étude de eMarketer, 23,4 millions de personnes passeront par système de paiements intelligents de l'application Starbucks au moins une fois au cours des six prochains mois. C'est légèrement plus que les 22 millions clients semestriels de la plateforme d'Apple, et plus du double des utilisateurs de Google Pay et de Samsung Pay.


Starbucks bénéficie d'une grande popularité et profite de l'accueil mitigé des technologies d'Apple et de Google Pay. La compagnie franchisée, qui a misé sur le paiement mobile dès 2013, devrait résister au moins jusqu'à la fin de l'année aux pressions des géants de la tech sur ce segment.


Cette longévité s'explique en partie grâce au système de cartes-cadeaux. Facilement téléchargeables sur l'application mobile, elles représentent un tiers des paiements de l'entreprise en Amérique du Nord.


Interrogé à ce propos au début de l'année, le PDG Howard Schultz expliquait vouloir aller encore plus loin en intégrant le paiement à l'aide de monnaies numériques et ouvrir des succursales sans caisses enregistreuses.


Le rapport ne révèle toutefois pas combien est reglé par les clients sur chaque plateforme, ce qui signifie qu'il reste difficile de véritablement se rendre compte de la valeur de chaque application.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

Sur le même sujet

Ce qu'il faut retenir de la performance de Walmart Canada

La hausse de 1,1% des ventes comparables au 4e trimestre est bien pâle par rapport au bond de 4,2% aux États-Unis.

Pire déclin des ventes depuis 2009 aux États-Unis en décembre

14/02/2019 | AFP

L’indice des ventes des détaillants et restaurants s’est établi à 505,8 milliards de dollars, soit un recul de 1,2 %.

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

21/02/2019 | Daniel Germain

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

21/02/2019 | Stéphane Rolland

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

21/02/2019 | Stéphane Rolland

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.