Entrepreneuriat : le Québec est aussi une société distincte

Publié le 10/10/2018 à 16:02

Entrepreneuriat : le Québec est aussi une société distincte

Publié le 10/10/2018 à 16:02

Par François Normand

Source photo: 123rf

Le Québec n’est pas seulement une société distincte sur le plan culturel au Canada, il l’est aussi au chapitre de l’entrepreneuriat.


C’est ce qui ressort de l’analyse du rapport 2017 du Global Entrepreneuship Monitor (GEM), publié par deux chercheurs de l’Institut de recherche sur les PME à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).


La cinquième édition de ce rapport annuel montre que la fibre entrepreneuriale est plus forte au Québec que dans les autres provinces canadiennes, en plus d’être en progression depuis cinq ans.


Ainsi, selon le rapport du GEM, 25,6% des Québécois ont l’intention de se lancer en affaires comparativement à 22,3% dans le reste du Canada. Les jeunes Québécois ont aussi un plus grand appétit que ceux des autres provinces pour créer leur entreprise.


Par contre, les entrepreneurs québécois quittent plus souvent la monde des affaires que les entrepreneurs ailleurs au pays, ce que les auteurs de l’étude, Étienne St-Jean et Marc Duhamel, appellent les «sorties entrepreneuriales sans continuité d’activités».


Davantage de sorties des affaires au Québec


En 2017, les deux chercheurs ont noté que la proportion d’entreprises qui ont dû définitivement fermer leurs portes a «considérablement augmenté». Ce taux atteint désormais 4,8% au Québec, alors qu’il est seulement de 2,9% dans les autres provinces.


Le principal facteur est la vente de l’entreprise.


Enfin, le Québec se distingue aussi au chapitre de l’entrepreneuriat hybride (le fait d’être en affaires tout en ayant un emploi en tant que salarié), un phénomène qui est «préoccupant», notent les auteurs de l’étude.


Ainsi, chez les nouveaux entrepreneurs québécois, seulement 19,6% d’entre eux se consacrent uniquement à leur projet d’entreprise, alors que la moyenne s’élève à 35,6% dans le reste du Canada.


Il existe aussi un écart entre le Québec et les autres provinces auprès des entrepreneurs établis : 35,6% des entrepreneurs se consacrent uniquement à leur projet comparativement à 57,9% dans les autres régions du pays.


Les auteurs du rapport n’ont pas de réponse précise à propos de cet écart important entre le Québec et les autres provinces. Mais selon eux, il s’agit d’une question préoccupante qui devra être approfondie dans les prochaines années.


 


 


 


 


 


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Plus facile d'exporter au Japon depuis janvier

08/02/2019 | François Normand

Des tarifs douaniers ont déjà diminué, et ce, pour trois catégories de produits clés.

Non, l'avenir n'est pas économique. Il est social!

07/02/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Miser sur la croissance économique ne rend en rien les populations plus heureuses, selon une étude...

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.

Faut-il mettre fin au fractionnement de revenu de pension?

15/02/2019 | Daniel Germain

Cette mesure fiscale exclusive aux retraités cache des coûts appelés à grimper.

Le fractionnement de revenu, une stratégie claire-obscure

15/02/2019 | Daniel Germain

Un lecteur s’interroge sur le fractionnement de revenu de retraite. Première d’une paire de chroniques.