Immobilier: l'accessibilité à la propriété s'est détériorée au premier semestre

Publié le 03/07/2018 à 12:22

Immobilier: l'accessibilité à la propriété s'est détériorée au premier semestre

Publié le 03/07/2018 à 12:22

Par La Presse Canadienne

Selon un rapport de RBC, l'accessibilité à la propriété au Canada s'est détériorée au premier trimestre de 2018, mettant fin à un sursis qui n'aura duré qu'un seul trimestre _ le premier en deux ans et demi.


La proportion du revenu médian avant impôts des ménages nécessaire pour les paiements hypothécaires, les impôts fonciers et les services publics a augmenté de 0,4 point de pourcentage par rapport au quatrième trimestre de 2017, pour s'établir à 48,4 pour cent. Au cours du trimestre précédent, cette proportion avait baissé de 0,3 point de pourcentage.


Les taux hypothécaires avaient augmenté au cours des deux trimestres précédents, mais une baisse des prix des maisons, principalement dans la région du Grand Toronto, avait légèrement réduit les coûts de propriété. Le rapport de RBC ajoute qu'une hausse d'un point de pourcentage du taux de financement à un jour de la Banque du Canada, qui pourrait atteindre 2,25 pour cent au premier semestre de 2019, risque d'aggraver l'accessibilité à la propriété.


À Montréal, le marché du logement «demeure sur une belle lancée à tous égards et les prix ont augmenté de façon soutenue au début de 2018», mais «les coûts de propriété sont de plus en plus élevés dans la région», indique le rapport de RBC. Au dernier trimestre, la mesure globale des coûts liés à la propriété a avancé de 0,4 point, pour s'établir à 43,7 pour cent.


Le rapport estime que «la mesure s'éloigne de plus en plus de sa moyenne à long terme, ce qui laisse présager un accroissement des tensions sur l'accessibilité à la propriété dans la région de Montréal, tout particulièrement dans le segment des maisons individuelles, où les vendeurs sont aux commandes».


À Québec, «le marché est demeuré favorable aux acheteurs dans un contexte de stagnation des reventes, qui n'a pas réglé le problème de la surabondance persistante de l'offre». La mesure globale de RBC est demeurée à peu près au même point au premier trimestre de 2018, gagnant à peine 0,1 point de pourcentage par rapport aux premier et quatrième trimestres de 2017. La mesure de RBC pour la période se situe à 32,6 pour cent, ce qui est légèrement au-dessus des normales pour la région.


 

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque Royale et Roots?

10 choses à savoir lundi

28/05/2018 | Alain McKenna

Montréal n'a pas la meilleure qualité de vie, ces banques canadiennes financent la pollution, une pièce très populaire!

À la une

Washington saisit l'OMC contre le Canada

16/07/2018 | AFP

Pour contester les mesures prises en représailles aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium.

Crypto: la Régie autorise le tarif dissuasif d'Hydro-Québec

Mis à jour le 16/07/2018 | Julien Arsenault, PC

Hydro-Québec pourra imposer un tarif dissuasif aux mineurs de cryptomonnaies, comme le Bitcoin, et promoteurs de ...

Uber cible d'une enquête pour discriminations sexuelles

16/07/2018 | AFP

Le groupe américain Uber fait l'objet d'une enquête aux Etats-Unis sur des accusations de discriminations ...