Le pétrole, rassuré sur l'OPEP, termine en nette hausse

Publié le 17/11/2017 à 15:44

Le pétrole, rassuré sur l'OPEP, termine en nette hausse

Publié le 17/11/2017 à 15:44

Par AFP

(Photo: 123rf.com)

Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Énergie sur l'éventuelle extension de l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à limiter sa production.


Le baril de pétrole (WTI) pour livraison en décembre, référence américaine du brut, a pris 1,41 dollar, ou 2,56%, pour clôturer à 56,55 dollars sur le New York Mercantile Exchange. Sur la semaine, le baril a perdu 0,35%.


Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'est apprécié de 1,36 dollar ou 2,21% pour finir à 62,72 dollars. Il a cédé 1,26% sur la semaine.


Moroses au cours des séances précédentes, les cours de l'or noir ont repris des couleurs vendredi après des propos du ministre saoudien de l'Énergie, Khaled al-Faleh, rapportés par l'agence Bloomberg. 


«Nous devons admettre que nous n'aurons pas atteint notre objectif fin mars», quand l'accord de limitation de la production arrivera à son terme, a expliqué le ministre à Bonn, en Allemagne, en marge de la conférence climat de l'ONU. 


Cet accord vise à restreindre l'offre mondiale d'or noir pour épuiser les réserves surabondantes et faire remonter les prix du pétrole. 


Déjà renouvelé une fois, il lie jusqu'à fin mars l'OPEP à d'autres producteurs, dont la Russie. Mais l'Arabie saoudite a d'ores et déjà affirmé sa volonté de renouveler l'accord jusqu'à fin 2018 lors de la prochaine réunion de l'OPEP et de ses partenaires, le 30 novembre à Vienne.


«L'OPEP et ses partenaires ont à plusieurs reprises indiqué leur souhait de voir cet accord prolongé mais de légers doutes sont apparus jeudi», a souligné Andrew Lebow, de Commodity Research Group. 


Les propos du ministre saoudien «ont réconforté le marché». «La question maintenant est surtout de savoir combien de temps ils vont le prolonger», a-t-il ajouté. 


Le ministre saoudien a notamment affirmé compter sur le soutien de la Russie, se disant «totalement convaincu» que Moscou serait «à 100%» derrière la décision qui serait prise. 


Les doutes sur l'extension de l'accord étaient apparus «après des remarques de la part de compagnies pétrolières russes», a indiqué Phil Flynn, de Price Futures Group.


Ces entreprises «cherchent désespérément à augmenter leur production pour essayer d'engranger le plus possible d'argent maintenant, au moment où les prix sont au plus haut depuis deux ans et demi», a-t-il souligné.


«Mais le président russe, Vladimir Poutine, ne va pas se laisser convaincre car il regarde la situation dans son ensemble et comprend le pouvoir politique qui accompagne des prix du pétrole plus élevés», a-t-il avancé.


Le récent accès de faiblesse du dollar joue aussi un rôle dans le rebond des cours du brut selon M. Flynn. Un billet vert moins cher rend en effet plus attractif les achats de brut, libellé en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le pétrole remonte malgré un rapport de l'AIE pessimiste

12/10/2018 | AFP

L’AIE a ainsi estimé vendredi que la croissance de la demande serait moins forte que prévu.

Les cours du pétrole grimpent à Londres et New York

27/08/2018 | lesaffaires.com

Les cours du brut à New York ainsi qu’à Londres ont terminé en hausse lors de six des sept précédentes séances.

À la une

En quoi #MoiAussi concerne aussi les conseils d’administration

BLOGUE INVITÉ. Voici des actions concrètes que les CA de PME peuvent poser pour gérer les risques de harcèlement.

Anfibio chausse une nouvelle génération

15/11/2018 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Cinquante ans après sa création, la PME ouvrira son premier atelier-boutique.

Le prix des propriétés multirésidentielles en hausse en 2018

13/11/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les hausses des prix médians des propriétés multirésidentielles dépassent celles des unifamiliales.