Financement: 4 atouts pour convaincre votre banquier

Publié le 24/01/2018 à 00:03

Aujourd’hui, jour « J ». Vous rencontrez votre banquier dans l’espoir d’obtenir le financement tant attendu. Voici quatre facteurs qui pourraient le faire pencher en votre faveur.

1) Cibler une institution

Rien ne sert de courir plusieurs lièvres à la fois. « La première erreur serait de compléter de multiples demandes de financement auprès de plusieurs institutions financières différentes », explique d’emblée Patrick Rwagatore, directeur, ventes et services, Espace Affaires Banque Nationale. Si vous ne voulez pas affaiblir votre pointage de crédit inutilement, concentrez d’abord vos efforts auprès d’une seule institution!

2) Votre dossier est soigneusement préparé
Le banquier n’est pas toujours facile à séduire: mettez donc toutes les chances de votre côté! « L’entrepreneur doit présenter une demande de financement bien structurée pour démarrer la relation professionnelle du bon pied », affirme celui qui accompagne de nombreuses entreprises dans ce processus. Le plan d’affaires n’est pas le seul document que vous devrez trimballer. « Je regarde avec attention le bilan personnel du demandeur et les prévisions financières de l’entreprise pour les années à venir avant de décider de la possibilité, ou non, d’un financement potentiel », résume quant à elle Geneviève Murray, conseillère, soutien expert PME, Espace Affaires Banque Nationale.

Les états financiers prévisionnels permettent d’un coup d’oeil d’estimer les ventes, les coûts d’exploitation et les bénéfices prévus pour une période donnée. Ces données financières peuvent être simplement présentées par le biais d’un chiffrier électronique, d’un logiciel comptable ou de gestion budgétaire en ligne.

3) Des sous de votre poche
Même si vous détenez un historique de crédit parfait, vous devez savoir que les institutions financières n'accordent pas 100 % du financement souhaité. « L’entrepreneur doit personnellement injecter des fonds dans l’aventure, ou dénicher d'autres sources de financement », rappelle ainsi Geneviève Murray. Alors? À combien se chiffre votre mise de fonds? Et d’ou provient-elle? Votre banquier s’en souciera. Préparez-lui un document officiel attestant de la disponibilité de la somme en question.

4) Vous êtes ouverts d’esprit et à la recherche de partenaires
Vous le savez, désormais: une banque prête selon votre capacité d’emprunt. À défaut de financer la totalité de votre projet, l’institution financière peut cependant devenir un important partenaire d’affaires pour vous accompagner dans votre démarche.

La qualité de votre plan d’affaires et de vos états financiers prévisionnels sera décisive lors des prises de décisions de tous les partenaires au projet. Or, la banque se trouve aux premières loges et sa rétroaction vaut probablement davantage que le financement espéré. « L’analyse d’un dossier peut s’étendre sur plusieurs mois et l’entrepreneur doit parfois retourner sur la table à dessin pour peaufiner certaines lignes du projet », explique Patrick Rwagatore.

« Un refus de la banque peut parfois culminer sur un « oui » prochain, ou sur une autre opportunité d’affaires » renchérit ensuite Geneviève Murray. Un exemple? Votre banquier peut vous référer à certains organismes de sociaux-financement, vous accompagner auprès d’incubateurs dédiés aux jeunes pousses telles que la vôtre et vous orienter vers des partenaires d’affaires tels que Futurpreneur Canada, Exportation et développement Canada (EDC) ou un Centre local de développement (CLD).

2 sources de financement à envisager!

Anges Québec
Cette organisation a pour mission de permettre à ses membres de réaliser des investissements profitables dans un large éventail de secteurs et dans toutes les régions du Québec. Elle identifie les meilleurs entrepreneurs ou promoteurs immobiliers prêts à démarrer leurs activités et soutient les anges investisseurs qui misent sur leur succès. Ces anges ont souvent plusieurs investissements actifs en même temps.

Ulule
L’un des populaires sites web de financement participatif, dont la mission est de mettre en relation des porteurs de projet avec des internautes souhaitant soutenir ces mêmes projets. L’utilisation d’une telle plateforme procure un avantage double pour l’entrepreneur: dénicher des liquidités et tâter le pouls du marché. Par contre, à la fin de la campagne, votre projet sera financé seulement s’il surpasse l’objectif initial de la collecte!

À lire aussi

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

13:38 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.