Artopex investit gros dans sa transformation numérique

Publié le 27/04/2018 à 12:56

Artopex investit gros dans sa transformation numérique

Publié le 27/04/2018 à 12:56

Par Martin Jolicoeur

La modernisation de ses procédés devrait à terme permettre d'augmenter de 50% sa production. Photo: Pascal Rameux

Un manufacturier de meubles de bureau de Granby, Artopex, annonce des investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars dans la modernisation complète de ses équipements de production.


Le projet de 30,1M$, réfléchi de longue date, prévoit la transformation profonde de ses façons de faire afin de céder la place à l’automatisation et à la robotisation de ses procédés. À terme, estime son pdg, Daniel Pelletier, cette évolution vers l’industrie du 4.0 permettra d’augmenter de 50% son volume de production, cela tout en réduisant ses délais de production de 15%.


Un geste qui, à en croire son pdg, fera d’Artopex l’une des entreprises de son secteur «les plus modernes en Amérique du Nord». Cela, assure-t-on, sans provoquer la moindre réduction de personnel. Au contraire, l’entreprise de 740 employés répartis dans cinq différents sites, prévoit la création de 150 autres nouveaux emplois d’ici 2020.


«Ces investissements propulseront notre capacité manufacturière à un tout autre niveau, (…) une condition de succès pour assurer notre croissance, notamment aux États-Unis», a déclaré M. Pelletier vendredi matin, en présence des représentants des gouvernements provincial et fédéral. 


Fondée en 1980, Artopex enregistre des ventes de 110M$ par année. La majorité sont réalisées au Canada, tandis que 40% d’entre elles le sont au États-Unis, le principal marché d’expansion de l’entreprise des Cantons-de-l’Est. En forte croissance, l’entreprise dit connaître depuis 2014 une hausse moyenne de ses revenus de 12% par année. 


Les sommes investies seront principalement déployées dans les installations d’Artopex à Granby ainsi qu’à l’usine de Logiflex à Sherbrooke, une autre entreprise de mobilier lui appartenant. L’entreprise en profitera également pour pratiquement doubler la taille de son siège social, lequel passera de 14 000 pi2 à 23 000 pi2.


Au total, Artopex profitera de l’aide de 10 M$ des gouvernements. On parle d’une subvention d’1 M $ et d’un prêt 7 M $ sans intérêt d’Investissement Québec, et d’un autre prêt sans intérêt de 2M$, celui-là de l’Agence de développement du Canada.








Découvrez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur LinkedIn / Suivez-moi sur Twitter







À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Artopex: de nombreuses innovations et une nouvelle salle de montre à Montréal

Édition du 15 Novembre 2014 | Anne Gaignaire

Béton brut, sculpture, grands espaces, photos gigantesques affichées sur les murs. Le fabricant de mobilier de bureau ...

À la une

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

20/10/2018 | François Normand

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.