«Les géants de la Silicon Valley nuisent à l'innovation»

Offert par Les Affaires

Publié le 21/04/2018 à 06:08

«Les géants de la Silicon Valley nuisent à l'innovation»

Offert par Les Affaires

Publié le 21/04/2018 à 06:08

Par Diane Bérard

(Getty)

J'ai rencontré Nicholas Thompson, le rédacteur en chef du magazine Wired, dans le cadre de la conférence Genium360 sur l'économie circulaire. Attardons-nous avec lui sur  la Silicon Valley et ses contradictions.


LES AFFAIRES - Peut-on imaginer la Silicon Valley quitter la dictature de la nouveauté?


Nicholas Thompson - J'ignore si c'est possible. C'est dans l'éthos de la Silicon Valley de constamment poursuivre le nouvel objet brillant. Toutefois, si un groupe peut arriver à changer cet état d'esprit, ce sont les jeunes ingénieurs. Ils sont indispensables et très mobiles, ce qui leur donne du pouvoir. S'ils décident de réclamer l'écoconception des produits, par exemple; s'ils prônent l'économie circulaire; s'ils choisissent de travailler pour de plus petites sociétés qui adoptent un comportement plus responsable par rapport à la technologie. Ou s'ils en démarrent eux-mêmes. Les GAFAM de ce monde seront alors forcés de questionner leur comportement et leurs décisions.


Ces dirigeants de la Silicon Valley, vous les connaissez. Vous échangez avec eux régulièrement. Que pensez-vous d'eux ?



Je dirais que la plupart d'entre eux me plaisent comme humains. En revanche, le monopole que détient leur organisation m'inquiète. Leur façon d'écraser la concurrence me pose encore plus problème. Même si ces sociétés font la promotion de l'innovation pour elles-mêmes, elles nuisent à l'innovation en général dans le secteur.


Ces dirigeants ont beaucoup d'argent. Suffisamment pour influencer sérieusement le cours des choses et, peut-être, résoudre des problèmes sociétaux importants...



En effet, ils ont beaucoup d'argent. Il faut compter sur leur volonté à l'employer de façon positive et utile. Ils ont l'habitude de composer avec des enjeux technologiques complexes, mais ont-ils la manière requise quand il s'agit d'enjeux sociétaux ? C'est pour cette raison qu'il faut constamment débattre, discuter, remettre en question et creuser la technologie, au-delà des évidences.


 


Extrait de l'entrevue


«Il faut cesser de se faire porter par la technologie et faire des choix conscients»


 


 

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Titres en action: Aimia, Airbus, GE...

Mis à jour le 20/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici quelques annonces qui ont fait ou vont faire bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Comcast, Amex, IBM...

Mis à jour le 19/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici quelques annonces qui ont fait ou vont faire bouger les cours de ces entreprises.

OPINION Titres en action: Goodfood, Aphria, eBay...
Mis à jour le 18/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Air Canada, Johnson & Johnson, Microsoft...
Mis à jour le 17/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Netflix, Hydropothecary, Saputo...
Mis à jour le 16/07/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Des données «portables» pour les internautes

20/07/2018 | AFP

Des géants de la tech, dont Facebook, promettent de faciliter la portabilité des données

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

20/07/2018 | Catherine Charron

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.