Commerce international: comment les PME peuvent exporter en Afrique de l'Ouest

Publié le 08/02/2019 à 12:49

Commerce international: comment les PME peuvent exporter en Afrique de l'Ouest

Publié le 08/02/2019 à 12:49

Une vue aérienne de la ville de Dakar, au Sénégal.

Une vue aérienne de la ville de Dakar, au Sénégal. (Photo: 123rf.com)

En Afrique de l’Ouest, le monde des affaires repose avant tout sur les réseaux. «Si tu ne connais personne, les démarches [pour percer un marché] ne seront pas impossibles, mais ça va prendre beaucoup plus de temps que si tu as déjà des contacts sur place», assure Pénélope Roy-Dubé, directrice des opérations de La Maison des PME, située à Dakar, au Sénégal.


L’organisation propose aux sociétés étrangères de profiter du réseau établi depuis près de 25 ans dans cette région par son pdg, Michel Dubé, Québécois d’origine.


«Nous accompagnons les entreprises dans tout ce qu’elles peuvent avoir besoin pour être en confiance et se développer: études de marché, organisation de missions commerciales, présentation de partenaires, représentation commerciale, domiciliation, location de bureaux à Dakar… Nous avons même une petite chambre pour ceux dont c’est la première fois en Afrique, énumère Mme Roy-Dubé. Nous permettons aux PME de venir tester le marché sans investir à 100% avant de connaître les possibilités de résultats.»


Pour télécharger le livre blanc Commerce international: la grande consultation, cliquez ici.


Depuis quatre ans, l’entreprise a réalisé des mandats touchant le secteur minier, l’agriculture, la pharmacologie, les énergies renouvelables et les télécommunications, pour une clientèle «au moins 70% québécoise». Son équipe travaille en étroite collaboration avec différentes institutions, dont Export Québec, les organismes régionaux de promotion des exportations (ORPEX) et l’ambassade du Canada au Sénégal. 


La gamme de services varie selon les besoins des clients, mais dans tous les cas, plus ceux-ci s’impliquent dans le processus, plus les démarches de La Maison ont de chances donner des résultats positifs. «Le Sénégal est un pays accueillant et un cadre agréable où travailler, même si ça ne vient pas sans ses difficultés», conclut sa directrice en riant.


 

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Commerce international: téléchargez notre livre blanc issu de la ­Grande consultation

Édition du 09 Février 2019 | Les Affaires

Le 6 novembre dernier, Les Affaires organisait la Grande consultation sur le Commerce international. Les discussions ...

La tension avec la Chine entraînera-t-elle la «démondialisation»?

04/02/2019 | François Normand

BALADO - La guerre commerciale entre Washington et Pékin pourrait fragmenter les échanges économiques dans le monde.

À la une

S10 : Samsung triple la mise pour le dixième anniversaire du Galaxy

20/02/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Le Galaxy S10 a trois formats, cinq couleurs, une douzaine de caméras et… des écouteurs sans fil!

La vie «ennuyeuse» des vrais millionnaires

20/02/2019 | Daniel Germain

Comment devenir millionnaire? Un lecteur avec un job bien ordinaire nous explique. Un nouveau livre aussi.

Au fond, c'est quoi un bon boss?

20/02/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il présente les quatre caractéristiques résumées par l'acronyme ÉÉPI, selon une étude québécoise...