Catherine McKenna estime qu'il faut s'attaquer aux comptes parodiques

Publié le 28/06/2018 à 06:33

Catherine McKenna estime qu'il faut s'attaquer aux comptes parodiques

Publié le 28/06/2018 à 06:33

Par La Presse Canadienne

La ministre fédérale de l' Environnement, Catherine McKenna, affirme que les comptes de médias sociaux parodiques qui tentent délibérément de tromper les internautes constituent une forme de vol d'identité à laquelle les autorités doivent s'attaquer.


Mme McKenna a été elle-même la cible d'un compte parodique ayant été retiré de Twitter, mardi, après que la ministre s'en soit plainte. Le compte est réapparu quelques heures plus tard avec un nom légèrement différent.


Le compte utilise la même photo que le compte Twitter personnel de Mme McKenna, et bien que la biographie indique effectivement qu'il s'agit d'une parodie, le site Twitter le considère apparemment comme une violation de sa politique sur l'interdiction de se faire passer pour quelqu'un d'autre en ligne.


Un responsable de Twitter a dit que l'entreprise ne commentait pas de dossiers particuliers, mais a souligné que dans un tel cas, le titulaire du compte se serait fait dire pourquoi le compte avait été fermé.


Néanmoins, des députés conservateurs et des experts soutiennent que des comptes parodiques ne devraient pas être fermés uniquement parce que le gouvernement n'aime pas ce qu'ils contiennent.


Ils relèvent un certain nombre de comptes parodiques sur les conservateurs — incluant un, nommé «Not Steve Harper», en ligne depuis 2009 — et affirment qu'ils ne devraient pas être traités comme de soi-disant "fausses nouvelles".


Twitter autorise les comptes parodiques, mais ceux-ci doivent inclure un mot comme «faux» ou «parodie» dans la section biographie et ne peuvent pas utiliser des noms ou des identifiants qui sont les mêmes que ceux de la personne étant parodiée.


Dans le cas de la ministre fédérale, le compte parodique affichait surtout des conseils en matière d'environnement, mais se moquait de Mme McKenna pour avoir supposément voyagé en première classe ou offert des réductions d'impôt aux riches.


Mme McKenna a dit avoir vu «plus que sa part d'attaques personnelles, d'intimidation et de harcèlement sur Twitter et d'autres plateformes de médias sociaux», disant n'avoir aucun problème avec la parodie. Mais, selon elle, les comptes qui tentent délibérément de tromper les gens ont des motifs politiques et ne doivent pas être ignorés.


«C'est comme un vol d'identité, et cela mine notre capacité à avoir des conversations informées et productives sur des enjeux importants», a-t-elle fait valoir.


La stratège conservatrice et spécialiste des médias Alise Mills a dit croire que le gouvernement était allé trop loin en demandant que ce compte particulier soit retiré.


«Les comptes parodiques ne sont pas des fausses nouvelles», a-t-elle soutenu.


Mme Mills a reconnu s'être fait prendre elle aussi par le compte en relayant un commentaire avec sa propre réponse avant que quelqu'un dans son entourage lui fasse remarquer qu'il s'agissait d'un faux compte. Les comptes qui sont problématiques sont les trolls qui appellent à la violence ou qui sont humiliants, a affirmé la stratège conservatrice.


Le projet de loi de réforme électorale du gouvernement libéral fédéral, qui en est à l'étude en comité, créerait une nouvelle infraction en vertu de la Loi électorale du Canada sur la publication ou le partage d'une information en tentant de prétendre qu'elle provient d'un parti ou d'un candidat donné. Néanmoins, le projet de loi fait une exception de la parodie ou de la satire.


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Sia Partners ouvre un centre d'expertise en science des données à Montréal

Sia Partners augmente sa présence à Montréal en y créant son deuxième centre d'expertise en science des données.

Le ménage n'est pas terminé dans les dépenses de Bombardier

Mis à jour à 15:43 | AFP et La Presse Canadienne

Bombardier continuera de produire les CRJ, mais devra encore réduire la taille de l'entreprise.

Résultats et plan de redressement de Bombardier: Bellemare à Toronto mardi

M. Bellemare sera accompagné du vice-président principal et chef de la direction financière, John Di Bert.