Facebook se défend après une virulente mise en cause du NYT

Publié le 15/11/2018 à 10:45

Facebook se défend après une virulente mise en cause du NYT

Publié le 15/11/2018 à 10:45

Par AFP

Mark Zuckerberg. (Photo: Getty)

Facebook s'est défendu jeudi d'avoir orchestré une campagne de dénigrement visant entre autres le financier George Soros, afin de détourner l'attention du scandale autour de l'ingérence russe avant les élections américaines de 2016, un reproche que lui fait le New York Times dans une longue enquête.


Le NYT «a tort de suggérer que nous ayons jamais demandé à (la société de relations publiques) Definers de payer pour, ou d'écrire des articles pour le compte de Facebook, ou de répandre de fausses informations», se défend Facebook dans un communiqué jeudi.


Le géant de l'internet n'en a pas moins «rompu son contrat» mardi soir avec cette société de relations publiques, proche du parti républicain.


Definers a bien «encouragé des journalistes» à se pencher sur le financement d'une campagne anti-Facebook, mais «suggérer que (cette action de la société de relations publiques) relevait d'une attaque antisémite est répréhensible et faux», ajoute le groupe dirigé par Mark Zuckerberg, lui-même de confession juive.


Selon une longue enquête du NYT, le groupe aurait demandé à Definers de mener une campagne pour discréditer les critiques du groupe, en suggérant des liens entre ces critiques et George Soros.


Le milliardaire est l'une des bêtes noires des leaders populistes dans le monde. Plus récemment, il a été pris pour cible par le président américain Donald Trump lui-même. 


Le NYT reproche par ailleurs à Mark Zuckerberg et à la numéro deux de Facebook Sheryl Sandberg d'avoir "ignoré les signes avant-coureurs" de tentatives d'ingérence russe dans les élections américaines en 2016.


«Nous avons reconnu publiquement à plusieurs reprises - y compris devant le Congrès - que nous avions été trop lents à détecter l'ingérence russe sur Facebook», souligne en réponse la société, ébranlée ces derniers mois par des scandales à répétition.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

É-U: Facebook pourrait payer une amende d'environ 2 milliards $US

15/02/2019 | AFP

Facebook négocie une amende pour avoir enfreint ses engagements en matière de protection des données.

Facebook veut mieux courir après les jeunes

08/02/2019 | AFP

«L'équipe jeunesse» se concentrera sur des produits plus prometteurs auprès des jeunes.

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.