Les cybercriminels utilisent de plus en plus Telegram

Publié le 14/05/2018 à 15:17

Les cybercriminels utilisent de plus en plus Telegram

Publié le 14/05/2018 à 15:17

Par AFP

Les coups portés par les autorités aux places de marché illicites sur internet (Hansa Market, Alpha Bay) conduisent les cybercriminels à utiliser de plus en plus la messagerie cryptée Telegram pour mener à bien leurs échanges et leurs activités, selon la société de cybersécurité israélienne Check Point.


Un cybercriminel peut ainsi se passer du réseau Tor, porte d'accès traditionnelle au Dark Web, et utiliser des chaînes ou groupes de discussion Telegram sur son smartphone pour «recevoir des notifications de conversations et d'offres clandestines directement sur son smartphone, tout en maintenant son identité complètement cachée».


Check Point a retrouvé ainsi des groupes de discussion russes sur Telegram qui font circuler des «offres d'emploi» avec un code couleur signalant le degré d'illégalité dudit emploi. Ou qui cherchent à rencontrer en contact avec des employés de certaines sociétés détenteurs de données très utiles pour les cybercriminels, comme les banques ou les sociétés de téléphonie mobile.


Les chaînes offrent également des publicités pour de la falsification de documents officiels, ou de la vente d'outils de piratage, comme des logiciels clandestins de minage de cryptomonnaie (600 roubles) ou des outils de vols d'informations recueillant mots de passe, documents, captures d'écrans (1.000 roubles).


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.