Assassin’s Creed Odyssey fait bondir les ventes d'Ubisoft

Publié le 30/10/2018 à 15:20

Assassin’s Creed Odyssey fait bondir les ventes d'Ubisoft

Publié le 30/10/2018 à 15:20

Par AFP

[Photo: Romeo Mocafico]

L’éditeur français de jeux vidéo Ubisoft (UBI) a annoncé un bond de 65 % de ses ventes au premier semestre de son exercice à 767 millions d’euros sur son exercice décalé 2018-2019, porté par certains jeux, dont le dernier titre phare de sa série de jeux de rôle et d’aventure, Assassin’s Creed Odyssey.


Le résultat net du groupe (aux normes internationales IFRS) est repassé dans le vert avec un bénéfice de 140,7 millions d’euros, incluant un produit financier non récurrent de 76,3 millions d’euros, contre une perte nette de 20,8 millions d’euros sur son premier semestre de l’an dernier.


Les net bookings (recettes nettes excluant certains services différés et comparables au chiffre d’affaires historique du groupe) ont atteint 746,1 millions d’euros au premier semestre, soit une hausse de 60 % par rapport à l’exercice précédent.


« Le mobile (jeux vidéos sur smartphone et tablettes) est en forte croissance et notre activité PC affiche un très solide momentum (élan), notamment sur l’ensemble de la zone asiatique », a indiqué Yves Guillemot, PDG du groupe dans un communiqué.


Le développeur des « Lapins Crétins » et de « Rayman » a également pu compter sur les bonnes performances de son fond de catalogue ainsi que de son dernier opus « Assassin’s Creed Odyssey », qui s’est révélé un « succès », selon M. Guillemot. 


Parmi les priorités d’Ubisoft pour l’année fiscale 2018-2019, figure le développement de sa couverture géographique, avec un renforcement de sa présence sur le marché chinois.


Ubisoft a d’ailleurs à ce titre conclu un partenariat avec le géant internet Tencent en mars dernier dans le but de promouvoir localement certains de ses jeux.


« On a maintenant 20 % de notre chiffre d’affaires qui se fait en dehors de notre territoire traditionnel, que sont l’Amérique du Nord et l’Europe », a précisé Jean-Benoit Roquette, responsable des relations avec les investisseurs pour Ubisoft, lors d’une conférence téléphonique. 


Changement de directeur financier


Le groupe a également annoncé l’arrivée d’un nouveau directeur financier.


« Ces résultats seront mes derniers en tant que directeur financier d’Ubisoft, en effet après 19 ans dans cette superbe entreprise, je prends ma retraite », a annoncé, sur un ton ému, Alain Martinez, lors de la conférence téléphonique. 


M. Martinez, âgé de 62 ans, sera remplacé par Frederick Duguet, actuel directeur de la planification financière, à partir du 1er janvier 2019.


Ubisoft a réitéré ses objectifs financiers annuels, dont un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards d’euros et des net bookings aux alentours de 2,05 milliards d’euros, en amont de la période de Noël, essentielle pour le groupe, et de la sortie d’un de ses jeux, The Division 2.


« Il nous reste près d’un milliard trois de chiffres d’affaires encore à réaliser (...) Il y a encore trop à faire avant de relever nos objectifs », a indiqué M. Roquette, « pour autant on peut dire qu’on est plutôt bien positionnés aujourd’hui ». 


Ubisoft a cependant prévenu d’un ralentissement d’activités au troisième trimestre de l’exercice décalé, en raison des mises en magasin d’Assassin’s Creed Odyssey au deuxième trimestre 2018-2019 et de la comparaison défavorable avec le troisième trimestre 2017-2018, qui avait connu le lancement de South Park The Fractured But Whole.


« La performance de nos jeux est tout à fait en ligne avec ce que nous attendions », a encore assuré M. Roquette, soulignant le caractère « déterminant » qu’aura le succès d’Odyssey cette année.


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Uni-Sélect déçoit encore, l'action plonge de 20%

Le distributeur de pièces automobiles teste la patience de ses actionnaires qui espèrent encore une mise aux enchères.

Les objections contre la gestion indicielle

Édition du 23 Février 2019 | Raymond Kerzérho

EXPERT INVITÉ. Eh bien oui ! Encore une fois, les fonds indiciels gérés passivement ont augmenté leur part de marché...

À la une

S10 : Samsung triple la mise pour le dixième anniversaire du Galaxy

20/02/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Le Galaxy S10 a trois formats, cinq couleurs, une douzaine de caméras et… des écouteurs sans fil!

La vie «ennuyeuse» des vrais millionnaires

20/02/2019 | Daniel Germain

Comment devenir millionnaire? Un lecteur avec un job bien ordinaire nous explique. Un nouveau livre aussi.

Au fond, c'est quoi un bon boss?

20/02/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il présente les quatre caractéristiques résumées par l'acronyme ÉÉPI, selon une étude québécoise...